Foot - Coupe - Monaco est-il plus fort que le PSG de la saison passée ?

L'Equipe.fr
Monaco, qui mène un train d'enfer en Championnat, ne souffre pas de la comparaison avec le PSG de la saison passée. Mais si on regarde bien, lequel est le plus fort ? Réponse avant la demie de Coupe de France, ce mercredi (21h05) entre les deux clubs.

Monaco, qui mène un train d'enfer en Championnat, ne souffre pas de la comparaison avec le PSG de la saison passée. Mais si on regarde bien, lequel est le plus fort ? Réponse avant la demie de Coupe de France, ce mercredi (21h05) entre les deux clubs.Le contexteParis 2015-2016 : triple tenant du titre, le PSG débute sa campagne avec l'objectif naturel de rester maître sur son sol, mais aussi avec des grandes ambitions européennes. Pour y parvenir, le club de la capitale a recruté Angel Di Maria a prix d'or (63 M€) durant l'été, qui vient compléter un effectif déjà pléthorique. Ultra-favori de la Ligue 1, au regard de son budget (490 M€) largement supérieur à ceux de ses concurrents, il aborde ses nombreuses échéances en pleine confiance, même si son entraîneur Laurent Blanc ressent une certaine pression pour sa troisième année sur le banc parisien.Monaco 2016-2017 : après deux saisons encourageantes sous la direction de Leonardo Jardim, conclues par deux troisièmes places en Championnat, Monaco aspire à poursuivre son ascension vers les sommets, depuis que le club a été racheté par le Russe Dmitry Rybolovlev en 2011. Dans cette optique, l'ASM a décidé de relancer Radamel Falcao, après deux prêts successifs et décevants en Angleterre. Avec en plus un recrutement intelligent (Sidibé, Mendy, Glik...), elle est présentée comme un sérieux outsider au PSG.Les équipes types des deux clubsLes résultatsParis 2015-2016 : invaincu jusqu'à la 28e journée et une défaite à Lyon (1-2), le PSG est sacré champion deux week-ends plus tard, dans un temps record. Jamais un club n'avait en effet remporté le titre aussi tôt. En fin de saison, les Parisiens terminent avec 96 points et 31 d'avance sur l'OL, là encore deux nouveaux records qui viennent compléter une longue liste.Monaco 2016-2017 : à la lutte avec Nice depuis le début de saison, tandis que Paris a pris du retard, Monaco s'empare du fauteuil du leader juste après la trêve. Depuis, les joueurs du Rocher mènent un train d'enfer et ne cèdent rien à leurs rivaux. Après avoir battu le PSG à l'aller (3-1), ils arrachent un match nul capital au retour (1-1). Si bien qu'après 33 journées, et avec toujours trois points d'avance en tête, ils se retrouvent en position idéale pour décrocher le titre.L'attaqueParis 2015-2016 : avec Zlatan Ibrahimovic comme guide, le PSG fait voler en éclats toutes les défenses adverses. Auteur de 38 buts au final, l'attaquant suédois établit un nouveau record sur une saison pour le club parisien, devant l'illustre Carlos Bianchi (37 en 1977-1978). Avec Cavani et ses 19 buts ou encore Di Maria et ses 18 passes décisives, Paris dépasse la barre des 100 buts à l'arrivée (102). Mais au final après 33 journées, il n'en totalise alors «que» 83, soit moins que Monaco aujourd'hui (92).Monaco 2016-2017 : point fort de l'ASM cette saison, l'attaque est le domaine grâce auquel le club de la Principauté a pris une tout autre dimension. Deux joueurs notamment symbolisent cette progression éclair : le revenant Radamel Falcao (19 buts) et la révélation Kylian Mbappé (13). Grâce à eux, mais pas seulement – 15 Monégasques ont marqué au moins un but en Ligue 1 -, Monaco est en ce moment à la tête de la meilleure attaque d'Europe !La défenseParis 2015-2016 : autour de la charnière Thiago Silva-David Luiz, la défense parisienne est très expérimentée, bien organisée et difficile à bouger. Cette saison-là, nombreux sont les matches où elle ne cèdera jamais, malgré un Kevin Trapp hésitant par moment (deux erreurs contre Bordeaux, une contre Lyon). Avec 18 buts encaissés en 33 journées (19 au total), le PSG établit là aussi un nouveau record dans l'histoire du Championnat.Monaco 2016-2017 : recomposée à 75% en début de saison, la défense monégasque ne donne pas tout de suite satisfaction mais se bonifie au fil des matches. Le Polonais Kamil Glik devient même l'un des tout meilleurs défenseurs de la Ligue 1. Quant aux latéraux, Benjamin Mendy et Djibril Sidibé, ils sont récompensés pour leurs performances en étant appelés en équipe de France. Après 33 matches, Monaco a toutefois encaissé dix buts de plus que Paris (28), un an plus tôt.Le jeuParis 2015-2016 : la marque de fabrique parisienne, c'est une grande possession du ballon et la répétition des passes. Dans ces deux domaines, le Paris de l'an dernier est très nettement au-dessus (65,6% contre 51,2% et 89,4% contre 80,6%). Avec le trio Verratti-Thiago Motta-Matuidi au milieu, les Parisiens possèdent des experts dans l'art de la conversation. Avec son système en 4-3-3, le PSG de Laurent Blanc maîtrise pleinement son sujet.Monaco 2016-2017 : la philosophie monégasque est différente. Pour Leonardo Jardim, la priorité n'est pas d'avoir le ballon mais de bien savoir l'exploiter. Ses joueurs débordent beaucoup sur les côtés, centrent plus que les Parisiens (18,7 contre 13,7), dribblent aussi plus souvent (20,2 contre 20) et sont confrontés à plus de duels (113,8 contre 106,2). En se projetant régulièrement très vite vers l'avant, dans un système en 4-4-2 bien rodé, les Monégasques utilisent au mieux leurs qualités.Conclusion : avantage Paris ?Même si la question se pose de plus en plus, au vu de la saison quasi-parfaite réalisée actuellement par Monaco, celle de Paris l'an dernier reste une référence en matière de domination sur ses adversaires. Mais ce qui change justement entre les deux clubs, c'est le niveau d'adversité auquel il a été ou est désormais confronté. Le PSG a effectué un cavalier seul en 2015-2016, quand l'ASM doit batailler aujourd'hui avec Paris et Nice. Cette pression permanente du résultat oblige les Monégasques à donner le meilleur d'eux-mêmes en permanence. Mais quoi qu'il arrive, au terme de la 38e journée, ils ne pourront pas obtenir autant de points (92 maximum) que les Parisiens l'été dernier (96).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages