Foot - Coupe - Paroles d'ex - Finale de la Coupe de France 1982 PSG - Saint-Étienne : « Des gens ont bougé » lors de mon tir au but, s'amuse Dominique Bathenay

L'Equipe.fr
L’Equipe

Sixième extrait de notre échange vidéo « Paroles d'ex » sur la finale de la Coupe de France 1982. Dominique Bathenay, Luis Fernandez, Jean Castaneda, Christian Lopez revoient ensemble les images fortes de la séance des tirs au but. Le 15 mai 1982, la finale de la Coupe de France entre le PSG et Saint-Etienne se décide lors de la séance des tirs au but. En effet, les deux équipes ne sont pas parvenues à se départager à l'issue du temps réglementaire et de la prolongation (2-2). « Je ne pensais pas tirer », se souvient Christian Lopez « L'envahissement du terrain, c'était bon enfant » Dominique Bathenay est le premier Parisien à se lancer dans l'exercice. Mais sa frappe puissante du gauche s'envole au-dessus de la transversale. « D'habitude, je les tirais très doucement », confie le capitaine du PSG. Mais coup de théâtre, l'arbitre du match Michel Vautrot fait retirer Bathenay. Selon lui, le gardien Stéphanois Jean Castaneda a bougé avant le tir, ce qui est alors interdit. « Des gens avaient bougé... pas beaucoup, juste un peu », réagit avec humour le premier tireur parisien, images à l'appui. Sa deuxième tentative sera couronnée de succès. « Du grand, du très grand Platini » Luis Fernandez : « Je n'ai pas joué arrière droit » Castaneda : « La rivalité avec Baratelli était aux vestiaires »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi