Foot - Coupe - PFC-OL - Coupe de France : incidents et coup d'envoi de la 2e mi-temps entre le PFC et l'OL retardé à Charléty

·2 min de lecture

Des supporters lyonnais présents en parcage ont créé de graves échauffourées lors du 32e de finale de Coupe de France entre le Paris FC et l'OL. Le match est arrêté à la mi-temps. Les images sont lamentables, inqualifiables, déplorables. Dans un contexte pourtant tendu après les multiples incidents dans les tribunes depuis le début de la saison et après l'arrêt l'OL-OM, un groupe de supporters lyonnais présent en parcage a semé le chaos ce vendredi soir dans les tribunes de Charléty. Alors que l'organisation n'avait laissé qu'une paroi de plexiglass, sans zone vide, entre les supporters visiteurs et le reste du stade, plusieurs individus cagoulés arrivés en car avec 25 minutes de retard dans le stade ont cassé la séparation peu avant la pause afin de s'en prendre à la tribune à côté, où se trouvaient pourtant des familles.

Les stadiers, débordés, n'ont pu empêcher la débandade. Un immense mouvement de foule s'est créé, certaines personnes sont tombées, provoquant plusieurs blessés, et les Lyonnais ont jeté plusieurs fumigènes allumés dans les tribunes environnantes. Pendant la pause, la compagnie de CRS a chargé le groupe d'individus, dont certains étaient fortement alcoolisés selon plusieurs supporters présents dans le parcage. Beaucoup de ceux venus assistés à un match de foot ont d'ailleurs quitté le stade, dès la pause. « C'est trop dangereux, avec cette bande d'abrutis, peste Yohan, fan lyonnais exilé à Paris. Je fais les déplacements et à Brondby, c'était déjà comme ça, ces débiles avaient voulu se battre contre les Danois, puis avaient chargé les flics. Là, il y avait des familles à côté de nous et ils leur faisaient des doigts d'honneur, traitaient des gamins de huit ans de fils de p... C'est trop, c'est terminé les parcages pour moi. » Alors que les joueurs étaient revenus pour entamer la seconde période, la pelouse a été envahie par les supporters lyonnais après la charge des CRS. Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées sur le terrain et les services d'ordre ont immédiatement encerclé les joueurs pour les escorter vers les vestiaires. Alors que le speaker hurlait naïvement des appels au calme à son micro, l'arbitre de la rencontre Jérémy Stinat, dans les couloirs, ne souhaitait pas faire reprendre le match. Autour du parcage lyonnais, entouré de policiers, les tribunes s'étaient déjà vidées. Alors que l'OL venait d'égaliser à 1-1 juste avant la pause, ces graves incidents pourraient replonger le club rhodanien en plein cauchemar. lire aussi Suivez Paris FC-OL en direct commenté

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles