Foot - Coupe - Pierre Ferracci, après l'interruption de PFC - OL : « Qu'Aulas se décide à calmer ces énergumènes »

·2 min de lecture
Foot - Coupe - Pierre Ferracci, après l'interruption de PFC - OL : « Qu'Aulas se décide à calmer ces énergumènes »

Le président du Paris FC, Pierre Ferracci, était très remonté contre l'Olympique lyonnais qu'il estime coupable de n'avoir pas su prévenir les incidents ayant mené à l'interruption du 32e de finale de Coupe de France entre les deux clubs, vendredi soir. « Quel sentiment vous anime ce soir ?
C'est navrant. C'était une belle fête avec du monde dans le stade et un match plaisant en première période. Et tout est massacré par une bande d'abrutis. Je le dis à Jean-Michel Aulas (président de l'OL), il va falloir qu'il calme ses énergumènes. Les sanctions devront être exemplaires. Moi je suis démuni devant cette voyoucratie. Mais la décision était la bonne. Il fallait arrêter ce match. lire aussi PFC - OL arrêté après des incidents en tribunes Vous en voulez à l'OL ?
J'ai entendu des choses inadmissibles dans le couloir des vestiaires, que des supporters du PSG s'étaient infiltrés par exemple. Certains à l'OL veulent refaire le film mais la réalité est que des supporters de Lyon sont venus armés, que l'OL a laissé un groupe arriver gare de Lyon à 20h20 et donc au stade juste avant le début du match. Que chacun prenne ses responsabilités dans cette histoire. Justement, le parcage visiteurs ne semblait pas vraiment sécurisé...
Encore une fois, ceux qui veulent réécrire l'histoire devront s'expliquer. On a fait, nous, tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer la sécurité de tous. Les images parleront d'elles-mêmes où l'on voit des familles, des enfants se faire agresser par des abrutis encagoulés. L'OL les connaît. Les fumigènes ? Mais ces groupes sont tellement bien organisés que c'est impossible à prévenir. Mais dans cette affaire, nous n'avons vraiment pas de leçons à recevoir. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles