Foot - D1 Arkema - Didier Ollé-Nicolle, l'entraîneur du PSG, après la déroute à Lyon : « Le groupe a morflé »

·3 min de lecture
Foot - D1 Arkema - Didier Ollé-Nicolle, l'entraîneur du PSG, après la déroute à Lyon : « Le groupe a morflé »

Didier Ollé-Nicolle, le coach parisien, très déçu après la lourde défaite du PSG contre l'OL (1-6), a fustigé la décision des instances de ne pas reporter la rencontre, malgré l'actualité autour de l'affaire Hamraoui qui a blessé « psychologiquement » son groupe. « Quel a été l'impact des événements de la semaine sur vos joueuses ?
Dès qu'il y a eu un grain de sable, on s'est rendu compte qu'il y avait beaucoup de fatigue mentale, personne n'a pu répondre présent. Ce qui est vraiment dommage, c'est que ce résultat n'a pas été réalisé contre la vraie équipe du PSG. On était sur une bonne série de résultats, et puis tout est devenu plus sombre dans l'atmosphère. L'équipe a été très entourée depuis quelques jours par un organe psy. Si on a demandé le report du match, c'est qu'il a eu un avis de cette cellule, extérieure au PSG. L'ouverture du score est venue trop facilement, et l'expulsion a été indigérable par l'équipe. On n'avait pas les forces pour revenir. lire aussi Lyon écrase Paris dans le sommet de la D1 féminine « C'est incroyable que les instances n'aient pas écouté et pas vu qu'il y avait un groupe dans la détresse » Quel sentiment prédomine ce soir ?
C'est la frustration de ne pas avoir pu faire le match qu'on voulait faire. Regardez les faits du match. On ne prend pas de but de la saison, et là on en encaisse sur des coups de pied arrêtés, ou sur des loupés terribles dans notre surface de réparation. Cela ne nous arrive même pas à l'entraînement sur des jeux simples. Il y a beaucoup de déception pour les joueuses, pour ce vestiaire. Il a morflé. On a vu un groupe très abattu. Quand on veut développer le foot féminin, donner une bonne image, il faut qu'il y ait un spectacle, des acteurs. Je me pose beaucoup de questions. Quand on fait du sport de haut niveau, derrière il y a une éthique, et quand il arrive un truc comme ça... Il n'y a que 12 équipes, donc il y a plein de dates pour jouer ce match-là. C'est incroyable que les instances n'aient pas écouté et pas vu qu'il y avait un groupe dans la détresse. Vous vous rendez compte le bruit que ça a fait, tout ce qu'il s'est passé ? lire aussi Tout sur l'affaire Hamraoui Le Championnat a-t-il été faussé selon vous ?
Certainement. Ça a certainement eu de grosses conséquences. On était blessé psychologiquement, moralement, ce n'était pas facile. Si la direction du PSG a demandé ce report, c'est qu'on sentait qu'il y avait un groupe très touché, et que par rapport à l'éthique, ce n'était pas bien (de jouer). Indirectement, c'est un gros pavé dans la mare du football féminin. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles