Foot - D1 Arkema - Lyon écrase Paris dans le sommet de la D1 féminine

·2 min de lecture
Foot - D1 Arkema - Lyon écrase Paris dans le sommet de la D1 féminine

L'OL a dominé le PSG (6-1) et a pris trois points d'avance sur son rival en tête de la D1 féminine. Le match : 6-1 D'abord secouées dans la semaine par « l'affaire Hamraoui », les Parisiennes ont été assommées dimanche par l'OL. Largement dominatrices durant ce match maîtrisé sans partage, les Lyonnaises pilotent désormais, seules, le classement de la D1, trois points devant leurs grandes rivales. S'il faudra attendre l'issue du Championnat pour savoir à quel point cette rencontre aura été déterminante, les joueuses de Sonia Bompastor ont frappé un très grand coup. En même pas une demi-heure, d'ailleurs, le sort de la partie était déjà fixé. Adossées à un pressing très haut et à une agressivité sans faille, les Fenottes ont asphyxié les Parisiennes et rapidement frappé par Macario. Après avoir obtenu la faute, l'internationale américaine a elle-même converti le penalty, même si Votikova a plongé du bon côté (1-0, 15e). lire aussi Le classement de la D1 féminine Trois minutes plus tard, Bacha a percuté et centré pour Van De Donk, qui a devancé Dudek pour doubler le score (2-0, 18e). Le jeu offensif direct de l'OL, très payant, a même été gratifié d'une expulsion parisienne très, très sévère, lorsque Lawrence a croisé la course de Malard (25e). En infériorité numérique, les joueuses de la capitale ont continué à subir, logiquement. Et si Malard n'a pas trouvé la cible sur un centre de Cascarino (30e), elle s'est rattrapée après la pause en inscrivant un troisième but sur un corner de Bacha, presque du dos, signe d'une réussite insolente (3-0, 53e). 8 C'est le grand huit pour Lyon, qui a remporté ses huit premiers matches de D1. Un autre corner, frappé par Macario, a rapidement permis à Egurrola d'inscrire, de la tête, un quatrième but (4-0, 59e). Dépassées dans tous les secteurs, fantomatiques, les Parisiennes ont néanmoins réduit le score par Ilestedt, une nouvelle fois suite à un corner (4-1, 75e). Mais elles ont subi jusqu'au bout et encaissé un doublé express signé Hegerberg (79e, 82e), perdant sans doute beaucoup plus qu'un match. Bompastore : « C'est plus simple d'être l'OL ce soir » La joueuse : Hegerberg, la belle histoire Bien sûr, le match était déjà « terminé » quand Ada Hegerberg a inscrit son doublé (79e, 82e). Mais, à titre personnel, ces deux buts sont fondamentaux pour l'internationale norvégienne, de retour au haut niveau depuis peu après une très longue absence pour diverses blessures. Elle n'avait plus marqué depuis le 8 décembre 2019, lors d'un Lyon-Metz (6-0). Elle avait alors inscrit un triplé. Hegerberg : « C'était juste une question de temps »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles