Foot - D1 Arkema - Le PSG pourrait-il menacer l'hégémonie de l'OL en D1 féminine ?

·2 min de lecture

En cas de victoire à Lyon, les Parisiennes seront sacrées et mettront fin à quatorze ans de règne de l'OL.

À quelque chose, malheur est parfois bon. Le cluster qui a touché l'Olympique Lyonnais et qui a forcé au report du match retour entre les Rhodaniennes et le PSG, initialement prévu le 13 mars, nous offre ce dimanche une finale qui décidera sans doute du champion de France, avant une ultime journée le week-end prochain.

Le calcul est plutôt simple : en cas de victoire, le PSG, qui compte 1 point d'avance sur l'OL, serait assuré d'être champion de France pour la première fois de son histoire. Si les Lyonnaises s'imposent, elles repasseront devant et devront terminer le travail à domicile, vendredi, face au FC Fleury, pour conserver leur bien pour la 15e année de suite. Un nul constituerait aussi une bonne opération pour le PSG, vainqueur à l'aller (1-0), et qui n'aurait plus qu'à s'imposer face à Dijon, pour faire chuter l'OL de son trône.

Katoto incertaine
Mais les Lyonnaises comptent vendre chèrement leur peau, comme annoncé samedi par leur entraîneure, Sonia Bompastor : « Comptez sur nous demain (ce dimanche soir) et lors des années à venir pour garder une suprématie nationale et européenne. La fin de règne de l'OL n'est pas encore pour maintenant », a assuré celle qui a remplacé Jean-Luc Vasseur le 27 avril, quelques jours après l'élimination en quarts de finale de la Ligue des champions face à Paris (1-0 ; 1-2).

Alors que l'OL semblait moins souverain, le PSG, lui, a affiché une belle régularité. Le travail d'Olivier Échouafni depuis trois ans a porté ses fruits et des joueuses comme Marie-Antoinette Katoto, Kadidiatou Diani, Grace Geyoro ont franchi un palier.

Katoto, touchée à une cuisse en début de mois, pourrait être trop juste pour cette rencontre et une décision sera prise ce dimanche quant à sa participation. Mais Échouafni n'est pas inquiet. « Les filles ont envie d'aller au bout d'elles-mêmes », a-t-il prévenu. Paris pourra compter sur Sandy Baltimore, la révélation de la saison, et sur son dernier rempart, Christiane Endler, la meilleure gardienne de D1... qui quittera le PSG pour l'OL la saison prochaine.

lire aussi
Christiane Endler jouera le titre avec le PSG contre l'OL... son futur club

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles