Foot - D1 (F) - D1 femmes : Montpellier domine Le Havre, Dijon renverse Fleury

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Montpellier a battu Le Havre (4-1) ce samedi lors de la 16e journée de D1 femmes. Dans le même temps, Dijon, sur sa pelouse, a renversé le FC Fleury (3-1). Au lendemain de la défaite de Bordeaux, à domicile, contre le Paris FC (2-3) en ouverture de la 16e journée de D1 femmes, Montpellier a réussi son déplacement en Normandie où il a battu Le Havre, la lanterne rouge (4-1). Les Héraultaises ont inscrit deux buts en première période par Iva Landeka (35e), d'une frappe de 25 mètres en pleine lucarne, puis Sara Puntingam, qui a repris un centre de Marion Torrent (45e, 2-0). lire aussi Les résultats de la 16e journée de D1 femmes Après la pause, les Havraises ont réduit l'écart par Berglind Björg Thorvaldsdottir (65e, 2-1) mais Mary Fowler (77e, 3-1) puis Adelina Engman (88e, 4-1) ont inscrit deux nouveaux buts pour les joueuses de Frédéric Mendy. Cette victoire permet aux Montpelliéraines (5es) de doubler le FC Fleury (7e) au classement. Les Essonniennes ont été renversées à Dijon (1-3) après avoir mené au score grâce à Dominika Grabowska (34e). En seconde période, les Bourguignonnes ont égalisé par Desire Oparanozie (67e, 1-1). Fleury s'est retrouvé à dix après l'expulsion de sa capitaine Léa Le Garrec et Dijon en a profité pour marquer deux autres buts dans le temps additionnel, par Ophélie Cuynet (90e+5) puis Léa Khelifi (90e+8), d'une magnifique frappe enroulée. lire aussi Le classement de D1 femmes Reims enfonce Soyaux Le DFCO a désormais dix points d'avance sur la 11e et avant-dernière place occupée par Soyaux, qui a été défait par Reims (0-4). Les Rémoises, qui ont joué une partie du match en supériorité numérique après l'expulsion de Laura Bourgouin (62e), ont marqué par Mélissa Gomes (13e, 52e), Kessya Bussy (63e) et Melissa Herrera (65e).
Concerné par la lutte pour le maintien comme Soyaux et Le Havre, le GPSO Issy a également perdu. Les joueuses de Camillo Vaz se sont inclinées à Guingamp (0-2) à la suite d'un doublé de Louise Fleury (51e, 63e).