Foot - Affaire Hamraoui - Kheira Hamraoui (PSG) de nouveau audtionnée au sujet de son agression

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La milieu de terrain du PSG Kheira Hamraoui a été interrogée sur « sa vie personnelle » ce lundi par la police, dans le cadre de l'enquête qui porte sur la violente agression qu'elle a subie le 4 novembre. Victime d'une violente agression dans les Yvelines le 4 novembre, Kheira Hamraoui a de nouveau été entendue ce lundi par la police judiciaire de Versailles, qui est en charge de l'enquête. Les enquêteurs ont interrogé la milieu de terrain du PSG « sur sa vie personnelle » et notamment sur ses liens avec Éric Abidal. Une source proche du dossier a néanmoins précisé qu' « aucun élément marquant » n'est ressorti de cette audition. Le nom de l'ancien défenseur des Bleus est apparu dans la procédure à la mi-novembre, après que les enquêteurs ont établi un lien matériel avec la victime, qui utilisait sur son téléphone portable une puce au nom du footballeur. Les deux ont vécu à Barcelone pendant la même période, quand l'internationale évoluait avec l'équipe féminine du Barça et Abidal occupait le poste de directeur sportif du club catalan. lire aussi Éric Abidal demande pardon à sa femme à la suite de l'affaire Kheira Hamraoui L'ancien Lyonnais avait dit être à la disposition des enquêteurs. Son épouse avait, elle, annoncé qu'elle allait déposer une demande de divorce. Hayet Abidal avait notamment précisé que son mari lui avait confessé avoir entretenu une relation avec l'actuelle Parisienne. « Nous souhaitons impérativement préserver la vie privée de madame Hamraoui et lui permettre de reprendre l'entraînement au plus vite ainsi que (préserver) le secret de l'enquête et de l'information judiciaire en cours », a réagi auprès de l'AFP son avocat Saïd Harir.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles