Foot - D1(F) - PSG - Olivier Échouafni (PSG) : « On savait qu'il pouvait y avoir une forme de déstabilisation »

·4 min de lecture

Olivier Échouafni, l'entraîneur du PSG, n'a pas voulu se laisser polluer par l'annonce du départ de sa gardienne, Christiane Endler, la saison prochaine à l'OL, alors que le titre se jouera dimanche soir entre les deux formations. « Comment se porte votre groupe à la veille de ce match décisif contre le l'OL ?
Tout le monde est négatif après les tests PCR réalisés hier (vendredi), c'est déjà une bonne nouvelle. On a à peu près notre groupe. Même si certaines filles ne sont pas forcément à 100 %, tout le groupe fera le déplacement. Marie-Antoinette (Katoto) a participé à une partie de la semaine sur plan de la course, mais on n'est pas sûrs que ce soit top. On est encore vigilants, on se donne jusqu'à demain (dimanche) pour voir si on pourra l'aligner. Formiga a reçu un gros coup face à Barcelone (en demi-finales de la Ligue des champions), elle s'entraîne depuis dix jours mais elle n'est pas à 100 %.
L'annonce du départ de votre gardienne Christiane Endler, qui va signer à l'OL, a-t-elle pollué l'avant-match ?
On savait qu'il pouvait y avoir une forme de déstabilisation, on ne veut en aucun cas rentrer dedans. On est dans le présent. On se concentre sur nos deux prochains matches contre Lyon et Dijon. On n'a pas à penser à autre chose. Les filles ont à coeur d'être récompensées, de concrétiser leur très belle saison par un trophée collectif. Olivier Échouafni, l'entraîneur du PSG, avant le déplacement à l'OL « On est leaders, on veut le rester et réaliser une grande performance à Lyon » Comptez-vous vous appuyer sur vos deux victoires de cette saison ou innover pour ce match contre l'OL ?
Est-ce que c'est le moment d'innover ? Je ne pense pas. La vidéo, l'analyse de l'équipe adverse, on les fait régulièrement. On respecte toutes les équipes, on a beaucoup d'humilité. Elles viennent de changer de coach (Sonia Bompastor a remplacé Jean-Luc Vasseur fin avril), ce qui implique des différences de choix, d'idées. On a décortiqué les derniers matches pour affiner les détails qui peuvent faire la différence. Comment jugez-vous la dynamique des deux équipes ?
En ce qui me concerne, on a retrouvé une dynamique qu'on avait peut-être perdue pendant la demi-finale retour de la Ligue des champions (1-2). Ce match contre l'OL aurait dû être joué le 13 mars, pas mal de temps est passé. On a montré qu'on était en capacité d'être en place dans ces matches face à l'OL (1-0 à l'aller en novembre, 0-1 et 2-1 en quarts de la C1). On peut les mettre en difficulté. On est prêts, on s'est bien remis dedans. Cela n'a pas été simple, mais c'est la force de ce groupe qui a pris en maturité. On est leaders, on veut le rester et réaliser une grande performance à Lyon. Qu'est-ce que ça change un PSG avec ou sans Marie-Antoinette Katoto ?
On a montré que sans Marie, on est capables de marquer. Les joueuses ont de l'expérience et sont en confiance. Vous m'auriez posé la question il y a deux ans, je vous aurais répondu qu'on serait plus en difficulté. J'espère qu'elle pourra tenir sa place. Si ce n'est pas le cas, on aura une force collective importante. Depuis trois ans, on travaille très bien. Les filles ont envie d'aller au bout d'elles-mêmes pour aller chercher ce titre. » Grace Geyoro : « Il faudra être des tueuses » « C'est normal qu'elles soient en confiance, mais nous, on sait nos qualités et on connaît notre saison. C'est un match important, on s'est bien préparées, on ne va rien lâcher. On a envie d'aller décrocher quelque chose. On se concentre sur nous. On sait ce qu'on veut. On a déjà su les battre lors des matches auparavant. On va jouer notre jeu, le poser.

Les détails seront importants et il faudra faire preuve d'efficacité. Elles vont vouloir aller nous chercher, à nous d'être solides. Il faudra mettre la moindre occasion au fond. Il faudra être des tueuses. Aujourd'hui, on arrive à battre cette équipe, à mettre notre jeu en place. On a confiance les unes dans les autres, on est solides dans nos têtes. Demain (dimanche), il faudra donner le maximum. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles