Foot - D1 (F) - PSG - Stephanie Labbé, gardienne canadienne du PSG, stoppe sa carrière

·1 min de lecture

La gardienne championne olympique canadienne du PSG Stephanie Labbé a décidé de mettre un terme à sa carrière, alors que son contrat avec le club de la capitale s'étendait jusqu'en juin. Fin août, la section féminine du PSG, orpheline de sa gardienne chilienne Christiane Endler, partie à l'OL, avait annoncé la signature d'un grand nom pour la remplacer : Stephanie Labbé. La gardienne canadienne venait alors de remporter le titre olympique à Tokyo avec sa sélection, et avait paraphé un contrat d'un an avec le club de la capitale. Mais rapidement, un certain malaise était apparu. Comme elle l'avait confié fin septembre au site de la FIFPRO, le syndicat international des footballeurs et footballeuses professionnels, la gardienne de 35 ans a souffert de graves crises de panique tout au long du tournoi olympique, ce qui l'a épuisée émotionnellement et mentalement. Une usure psychologique Dans l'impossibilité de mettre fin à cette souffrance, usée psychologiquement, Labbé a annoncé très récemment à la direction sportive du PSG qu'elle souhaitait prendre sa retraite, selon une information révélée par Le Parisien que nous sommes en mesure de confirmer. La retraite de Labbé devrait être prochainement officialisée.

Paris n'aura plus que trois gardiennes : Barbora Votikova, Charlotte Voll et Constance Picaud (actuellement convalescente après une grave blessure à un genou). Labbé a joué six matches officiels au total avec les Parisiennes (trois en D1, trois en Ligue des champions) - le dernier le 16 décembre contre les Islandaises de Breidablik (6-0) - et n'a encaissé aucun but.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles