Foot - D2 (F) - Les clubs de D2 féminine veulent reprendre la compétition

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après 4 mois d'arrêt, les clubs de D2 féminines souhaitent pouvoir reprendre la compétition. Dans un communiqué, le collectif des 14 clubs amateurs de D1 et D2 a fait part de sa colère et de son inquiétude. Le collectif des 14 clubs amateurs de D1 et de D2 féminine a publié un communiqué dans lequel ils font part de leur colère et de leur inquiétude alors que le championnat de D2 est à l'arrêt depuis 4 mois en raison de la crise sanitaire. Le collectif dénonce l e retard du football français dans « l'équité entre les sports » et « égalité homme-femme dans la gestion des compétitions » et rappelle que « les 3 premiers niveaux masculins n'ont jamais arrêté », « les 2es niveaux nationaux féminins de basket et handball qui se jouent en salle ont repris respectivement le 21 novembre 2020 et le 18 janvier 2021 » et que « chez nos voisins espagnols, italiens et anglais, les D2F n'ont jamais arrêté ». Un Championnat de haut niveau Dans le communiqué, il est rappelé que la D2 féminine est un vrai Championnat de haut niveau, que « les clubs s'entraînent tous entre 4 et 8 fois par semaine », que certaines joueuses « préparent les JO de Tokyo », ou encore que « tous les clubs de D2F font d'énormes efforts sur la formation des jeunes mais aussi la professionnalisation de leur structure, le plus souvent sans être vraiment soutenues ». Les présidents des clubs du collectif des clubs amateurs de D1 et de D2 féminine ont effectué plusieurs demandes, estimant que l'avenir des clubs, des joueuses et du football féminin en France est en danger. Ils exigent « l'officialisation de la classification "compétition de haut niveau" du Championnat D2F », « la reprise concertée dans les meilleurs délais du Championnat de D2F », ou encore « le respect des engagements financiers de la FFF pris auprès des clubs de D2F et D1F ».