Foot - DAN - Eriksen - « Êtes-vous de retour parmi nous ? » Un médecin témoigne du retour à la vie d'Eriksen

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le médecin allemand de l'UEFA qui s'est occupé du danois Christian Eriksen pendant son arrêt cardiaque contre la Finlande à l'Euro évoque dans un entretien publié jeudi le moment émouvant où le joueur est revenu à la vie. Le médecin allemand de l'UEFA, Jens Kleinefeld, qui s'est occupé du danois Christian Eriksen pendant son arrêt cardiaque contre la Finlande à l'Euro évoque dans un entretien accordé jeudi au groupe de médias allemand Funke, le « moment émouvant » où le joueur est revenu à la vie. Après quelques minutes de massage cardiaque, le milieu de 29 ans a été ranimé à l'aide d'un défibrillateur, a raconté le docteur : « Environ trente secondes plus tard, le joueur a ouvert les yeux et j'ai pu lui parler directement. Ça a été un moment très émouvant car dans ce genre d'urgences, dans la vie quotidienne, les chances de succès sont bien moindres ». Christian Eriksen après sa réanimation « Bon sang, je n'ai que 29 ans » Le médecin a également révélé qu'il avait regardé le joueur de l'Inter Milan et lui avait demandé : « Eh bien, êtes-vous de retour parmi nous ? ». Ce à quoi Eriksen a répondu : « Oui je suis de retour parmi vous », puis « bon sang, je n'ai que 29 ans ». « C'est à cet instant que j'ai su que son cerveau n'avait pas été endommagé et qu'il était complètement revenu », a poursuivi le médecin. Christian Eriksen a bien répondu à toutes les questions qui lui ont été posées afin de déterminer s'il n'avait pas de séquelles neurologiques, et il était pleinement conscient dans le stade. Mais il a fallu du temps pour installer l'appareillage médical nécessaire à son transport à l'hôpital, selon le Dr. Kleinefeld.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles