Foot - Discipline - Commission de discipline de la LFP : le président de Caen Olivier Pickeu suspendu six matches

·2 min de lecture

Olivier Pickeu a été suspendu six matches - dont deux avec sursis - de toutes fonctions officielles après les événements qui ont eu lieu pendant la rencontre de Ligue 2 entre Caen et Dijon. Réunie ce mercredi, la commission de discipline de la LFP a suspendu de toutes fonctions officielles le président de Caen, Olivier Pickeu, pendant six matches dont deux avec sursis après les événements qui ont eu lieu pendant la rencontre entre Caen et Dijon en Ligue 2. Une sanction similaire (pour deux matches) a été décidée pour le directeur sportif de l'AC Ajaccio, Johan Cavalli, après la rencontre face au Chamois Niortais la semaine dernière. La commission a également confirmé la suspension pour quatre matches de Christophe Diedhiou. Le Sochalien avait été suspendu à titre conservatoire après avoir frappé un stadier de l'AC Ajaccio. Il ne lui reste plus qu'un match à purger. Toujours en Ligue 2, elle a décidé de la mise en instruction du dossier concernant les différentes échauffourées qui ont éclaté entre joueurs et membres du staff après la rencontre qui a opposé Pau et Dunkerque lors de la 10e journée. Exclus lors de cette rencontre, Djibril Dianessy et (Pau FC) et Thomas Vannoye (Dunkerque) ont écopé de deux matches fermes. Carton rouge confirmé pour Emerson En Ligue 1, le milieu de terrain de Strasbourg Adrien Thomasson s'est vu infliger deux matches de suspension après son exclusion face à Lille. Le Troyen Jimmy Giraudon et le Lyonnais Emerson ont été sanctionnés d'un match alors que l'OL avait demandé le retrait de son carton rouge après le match face à Lorient. Du côté des clubs, l'OM a reçu une amende de 60 000 € et l'injonction de fermer pour un match avec sursis des secteurs Dodgers et MTP de l'Orange Vélodrome à la suite d'usage d'engins pyrotechniques par ses supporters lors de la réception de Rennes (6e journée de Ligue 1). Enfin, Nancy a été sanctionné de la fermeture pour un match avec sursis de la Tribune Piantoni du stade Marcel-Picot pour cause de propos à caractère discriminatoire à l'occasion de l'accueil du Havre.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles