Foot - Disparition - L'ancien président des Girondins de Bordeaux Jean-Didier Lange est mort

·2 min de lecture

Jean-Didier Lange, président de Bordeaux de 1991 à 1999, est mort dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 75 ans. L'ancien président des Girondins de Bordeaux (1991-1999) Jean-Didier Lange, 75 ans, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi des suites d'une longue maladie. Avocat de profession passionné de foot, il avait oeuvré en 1991 pour reprendre, avec l'opticien Alain Afflelou, les Girondins, alors plongés dans les procédures judiciaires de leur président historique Claude Bez, qui entraîneront le dépôt de bilan, la liquidation judiciaire et enfin la relégation du club en D2 en juillet 1991.

La réaction de Gérard Lopez, propriétaire des Girondins de Bordeaux

À l'issue de sa première année de mandat aux côtés d'Afflelou, Bordeaux va retrouver l'élite et quatre ans plus tard, avec dans ses rangs les futurs champions du monde Bixente Lizarazu, Zinédine Zidane et Christophe Dugarry, atteindre la finale de la Coupe de l'UEFA. À partir de 1996, Jean-Didier Lange sera rejoint à la présidence par Jean-Louis Triaud, un vigneron propriétaire de plusieurs châteaux dans le Médoc, à qui il laissera les rênes définitives du club en 1999 lors de son rachat par le groupe audiovisuel M6. Au conseil d'administration pendant plus de 20 ans Il siégeait depuis au conseil d'administration comme actionnaire ultra minoritaire, qu'il est resté pendant plus de 20 ans même lors des prises de contrôles par les fonds d'investissement américain GACP et King Street ou encore cet été après la reprise du club par l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois Gerard Lopez. L'Équipe présente ses plus sincères condoléances à son entourage. La réaction de Pierre Hurmic, maire de Bordeaux : « C'est avec une très grande tristesse que j'apprends le décès de Jean-Didier Lange, qui fut mon confrère et mon ami, mais surtout un infatigable défenseur des Girondins de Bordeaux.

Passionné, il permit à notre club de traverser ses moments les plus difficiles et contribua également à ses moments les plus glorieux. C'est tout naturellement qu'il rejoignit et épaula, au mois de mai dernier, le comité de soutien et de vigilance que nous avions constitué au moment de la mise en vente du FCGB.

Les Bordelaises et les Bordelais le remercient pour son dévouement au service de notre club.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles