Foot - Disparition de Martini - Disparition de Bruno Martini : « Un modèle, un mentor » pour Fabien Cool

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'ancien gardien d'Auxerre rend hommage à Bruno Martini, qu'il considérait un peu comme son mentor. Lorsque Fabien Cool est arrivé au centre de formation de l'AJ Auxerre, Bruno Martini, qui est décédé à l'âge de 58 ans, était le gardien de l'équipe première. Il a ensuite lui aussi disputé plus de 400 matches avec l'AJA et rend hommage à l'ex-gardien des Bleus. lire aussi La carrière de Bruno Martini en images « C'était un modèle. Il avait valeur d'exemple et même un petit peu de mentor. C'était quelqu'un qui était très accessible, quand j'étais au centre, j'allais régulièrement m'entraîner avec les pros. Et c'était toujours, un encouragement, un mot gentil, ça n'a jamais été quelqu'un qui vous faisait ressentir que c'était lui le boss et vous le quatrième couteau. « Un jeu sur sa ligne exceptionnel » Il avait charisme naturel énorme, ce qui peut sembler paradoxal par rapport à la discrétion, la sobriété dont il faisait preuve, mais c'était surtout un des gardiens de but les plus réguliers au niveau que j'ai pu connaître. Il avait toujours des prestations quasi égales, d'un très grand niveau. Il y a peu de gardiens qui peuvent s'en prévaloir. C'était aussi une technique, un jeu sur sa ligne exceptionnel. C'était un gardien qui cherchait toujours à conserver les ballons, jamais les remettre en jeu, qui avait des valeurs de travail très importantes. « Il essayait de laisser le moins possible le hasard entrer en ligne de compte » Ce n'était pas un hasard s'il était régulier, il récoltait le fruit de son professionnalisme. À ce sujet-là aussi, c'était un modèle, il essayait de laisser le moins possible le hasard entrer en ligne de compte. Tout reposait sur l'organisation et le travail. La première fois que je l'ai rencontré, si j'osais le regarder dans les yeux, c'était limite car je devais avoir quinze ans et c'était mon premier entraînement avec les pros... Mais il était toujours accessible. On était dans la même barque. On avait quelques similitudes dans les valeurs et le caractère. Je pense avoir ce point commun avec lui de penser que ça ne sert à rien d'être un m'as-tu-vu ou spectaculaire pour être efficace. » lire aussi Bruno Martini, un grand gardien nous a quittés