Foot - Droits TV - La colère des relégués Toulouse et Amiens, privés du « parachute » financier promis

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Amiens et Toulouse, relégués en L2 la saison passée, ne toucheront pas l'aide exceptionnelle à la relégation qui était prévue avant le défaut de Mediapro. Un vote dans ce sens du collège de L1 devrait être entériné mercredi par le conseil d'administration de la Ligue. Le collège de Ligue 1 a entériné, jeudi, la répartition des droits télé entre les clubs. Il a été décidé d'en revenir au système de partage de la saison dernière, en raison de la baisse significative des recettes consécutive à la défaillance de Mediapro. Pour les mêmes raisons, les clubs ont majoritairement voulu ne pas maintenir les aides exceptionnelles à la relégation promises lorsque le foot français pensait encore encaisser 1,217 milliard d'euros par an entre 2020 et 2024. Ces deux décisions doivent être validées par le conseil d'administration de la LFP mercredi. Mise en garde ignorée Avant la réunion du collège de L1, Toulouse (18 M€) et Amiens (9 M€), les bénéficiaires du triplement des aides initialement prévues, ont envoyé une lettre recommandée à la LFP pour la mettre en garde. Mais il a tout de même été acté le retour au système en vigueur la saison dernière, avec 9,5 M€ pour Toulouse et 5,5 M€ pour Amiens. La différence entre les deux clubs s'explique par le nombre d'années passées en L1. Reste maintenant à savoir s'ils vont poursuivre leur combat en justice, comme ils l'ont fait pour contester l'arrêt prématuré du Championnat la saison dernière.