Foot - Droits TV - Droits TV : beIN Sports a payé son échéance pour la Ligue 2

·2 min de lecture

Après avoir été « mis en demeure » par la LFP, le diffuseur a bien réglé, ce vendredi matin, son échéance de 7,5 millions d'euros pour la L2. Mais il considère toujours que ce montant, comme celui de la L1, est trop élevé. La première passe d'armes entre beIN Sports et la Ligue de football professionnel (LFP) aura duré neuf jours. Le 1er juillet, le diffuseur d'origine qatarienne n'a pas réglé la première échéance (7,5 millions d'euros) pour les deux affiches de L2 qu'il doit diffuser lors des trois prochaines saisons, jugeant la somme trop élevée. Il a été immédiatement mis en demeure par la Ligue de payer la facture dans les cinq jours sous peine d'une action devant de tribunal de commerce de Paris, avec des pénalités à la clé. lire aussi Droits TV : l'État remonté contre beIN Sports et Canal+ Pour ne pas se mettre à la faute, il a donc choisi de respecter les termes du contrat et a adressé son règlement, qui est arrivé ce matin sur le compte de la LFP. Mais beIN Sports considère toujours que le montant de la L2 (30 millions d'euros annuels jusqu'en 2024 pour deux affiches) est bien trop élevé. Surtout si on le compare avec celui que paye Amazon (9 millions d'euros pour huit matches). 55 millions à régler le 5 août pour la L1 Le 5 août, beIN Sports devra aussi payer la première traite pour la Ligue 1 (environ 55 millions d'euros sur 332 millions d'euros annuels) pour les deux matches (le samedi à 21h et le dimanche à 17h) sous-licenciés à Canal+. Là aussi, le duo beIN Sports-Canal + estime que le tarif est prohibitif et correspond à une période où Mediapro a fait flamber artificiellement les droits de la Ligue 1. Mais dans ce dossier, la justice (le tribunal de commerce de Paris et l'Autorité de la concurrence) a donné deux fois raison à la LFP. lire aussi Free veut aussi faire baisser la note

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles