Foot - Droits TV - Droits TV : beIN Sports veut une conciliation sur la Ligue 1

·2 min de lecture

Dans le feuilleton judiciaire autour du lot 3 (deux matches de Ligue 1) à 332 millions d'euros par saison, beIN Sports, détenteur du contrat, a décidé de se mettre sous la protection du tribunal de commerce de Nanterre comme l'avait fait Mediapro la saison passée afin d'éviter de payer sa première échéance à la LFP le 5 août. La tension monte à une semaine de la première journée de la Ligue 1 (début vendredi 6 août) et à quelques jours du paiement de la première échéance du lot 3, d'un montant de 56 M€ (pour un montant total du lot de 332 millions d'euros). Si beIN Sports, détenteur du contrat de ces deux matches de L1, et Canal+, diffuseur et payeur la saison passée via un contrat de sous-licence, se renvoient la balle sur le terrain judiciaire, beIN Sports France cherche à se protéger un peu plus d'une obligation de paiement à court terme. « La procédure ne concerne pas notre solvabilité » Selon nos informations, elle s'est placée sous la protection du Tribunal de commerce de Nanterre. Yousel al-Obaidly, le président de beIN Sports France et DG de beIN Media Group, l'a annoncé ce vendredi à ses collaborateurs dans un mail que nous nous sommes procurés : « Nous avons été contraints de prendre des mesures que nous n'aurions normalement pas dû prendre - dans l'unique but de protéger nos intérêts. L'une de ces mesures est l'ouverture d'une procédure de conciliation cette semaine, dont l'objectif est de trouver une solution à l'amiable pour faire face à la crise actuelle, par l'intermédiaire d'un conciliateur connu et compétent - ce qui n'a malheureusement pas pu être obtenu par les parties jusqu'à présent. Je tiens à préciser que la procédure de conciliation ne concerne pas notre solvabilité - il s'agit simplement d'une mesure visant à protéger nos intérêts et à trouver une solution entre toutes les parties, nous l'espérons. » beIN Sports France pourrait alors diffuser la première journée la semaine prochaine sans avoir à payer la première échéance du 5 août. Une situation que Mediapro avait connue pendant plusieurs mois la saison dernière, en se mettant également sous la protection du Tribunal de commerce de Nanterre via une procédure de conciliation, avant de trouver un accord de sortie avec la LFP. Selon nos informations, Hélène Bourbouloux a été choisie comme conciliateur et une première réunion entre la Ligue, beIN Sports et Canal+ pourrait être organisée ces prochains jours.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles