Foot - Droits TV - Droits TV : rencontre entre Maxime Saada (Canal +) et Kevin Mayer (DAZN) à Roland-Garros

·2 min de lecture

Maxime Saada, le président de Canal +, et Kevin Mayer, président du conseil d'administration de DAZN, étaient ce mardi après-midi ensemble à Roland-Garros. De quoi faire parler alors que la Ligue 1 et la Ligue 2 cherchent toujours leurs diffuseurs. On a connu lieu plus discret pour parler business. Ce mardi après-midi, Maxime Saada, le président de Canal +, et Kevin Mayer, le président du conseil de surveillance de DAZN, la célèbre plateforme de streaming dédiée au sport, se sont retrouvés à Roland-Garros, après un déjeuner d'affaires organisé dans un lieu tenu, lui, secret. L'échange s'est donc poursuivi dans les tribunes du court Suzanne-Lenglen où les deux hommes ont notamment suivi le match de Gaël Monfils face à l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas. lire aussi Maxime Saada met la pression pour une Ligue 1 à 18 clubs Au menu des discussions, ces deux anciennes connaissances (Maxime Saada avait négocié avec Kevin Mayer lorsqu'il était directeur de la stratégie de Disney puis responsable du lancement de l'offre streaming du groupe notamment pour l'accord Canal + - Disney +) ont pu échanger sur la bouillante actualité des droits télé du football français, la Ligue 1 et la Ligue 2 n'ayant toujours pas de diffuseurs arrêtés pour les trois prochaines saisons. L'alternative DAZN Comme l'a révélé L'Équipe ces dernières semaines, Canal + est prête à offrir plus de 350 M€ par saison à la Ligue pour obtenir deux affiches de L1 par journée : le dimanche soir (21 heures) et le samedi après-midi (17 heures). Pour les autres matches de L1 et l'intégralité de la Ligue 2, une autre chaîne devra visiblement s'en charger. Plusieurs options se dessinent dont la création d'une chaîne de la Ligue. Si beIN Sports - qui reçoit plus de 200 millions par an de Canal + dans le cadre de leur accord de distribution - traîne les pieds, DAZN, qui diffusera prochainement l'intégralité de la Serie A en Italie et qui avait également répondu à l'appel d'offres partiel de février sur les droits de la Ligue 1, pourrait apparaître comme une alternative. lire aussi Toute l'actualité des médias C'est en tout cas le message que semble vouloir faire passer Canal + dans les travées de Roland-Garros, à deux jours d'une assemblée générale de la Ligue déterminante pour le football français. Si la chaîne cryptée était prête à s'allier à l'acteur mondial du streaming sportif en lui assurant une distribution et un minimum garanti, ce dernier pourrait alors s'engager plus facilement dans un tel projet. Cet affichage ne manquera en tout cas certainement pas de susciter des réactions à la Ligue, comme du côté de beIN Sports...