Foot - Droits TV - Droits TV : la LFP et Canal + discutent aussi au tribunal

·2 min de lecture

Les deux « partenaires » se retrouvent vendredi devant l'Autorité de la concurrence à la suite d'une plainte de la chaîne cryptée. Ce qui ne les empêche pas de négocier pour les droits télé des trois prochaines saisons. Fidèle à ses habitudes, Canal + a entamé, au cours de cette saison troublée, une véritable guérilla judiciaire, multipliant les procédures pour essayer de rendre les matches de Ligue 1 chèrement acquis (330 millions d'euros par an), en mai 2018, pour la période 2020-2024. L'argument principal avancé par la chaîne cryptée ? Mediapro a faussé le marché en misant des sommes déraisonnables avant de tout plaquer, forçant ses concurrents à surpayer les droits. Une première procédure a été engagée par Canal + devant le tribunal de commerce de Paris pour forcer la LFP à remettre en vente tous les lots, y compris le sien, pour les trois prochaines saisons. Décision attendue courant juin La société présidée par Maxime Saada a été déboutée, le 11 mars, et a fait appel. Mais la LFP n'en a pas fini avec la justice, puisque Canal + (qui diffuse l'ensemble de la Ligue 1 jusqu'à la fin de la saison) a également saisi l'Autorité de la concurrence pour les mêmes motifs, mais aussi pour « abus de position dominante ». Ce second recours est étudié ce vendredi matin, après une première audience qui s'est déroulée il y a quelques semaines. Une décision est attendue courant juin. Au tribunal, Vincent Labrune, le président de la Ligue, va retrouver son homologue Saada. Mais les deux hommes n'ont pas attendu d'être convoqués par la justice pour se parler, puisqu'ils échangent depuis des mois afin de trouver une solution jusqu'en 2024. L'idée est de vendre à Canal + les deux affiches de Ligue 1 qu'elle souhaite, celles du samedi après-midi et celle du dimanche soir, pour un montant qui pourrait tourner autour de 380 millions d'euros annuels, et de trouver un autre diffuseur pour le reste des rencontres. lire aussi La LFP pense à lancer sa propre chaîne pour diffuser la Ligue 1 Idéalement, beIN Sports, l'allié naturel de la chaîne cryptée, devrait assumer ce rôle. Mais pour l'heure, le diffuseur d'origine qatarienne traîne les pieds. Ce qui pourrait forcer la Ligue à lancer sa chaîne, comme l'a révélé L'Équipe. Il est question d'une antenne vendue 10 ou 11 euros par mois, par l'intermédiaire de tous les opérateurs afin d'être accessible au plus grand nombre. Le dossier est prêt, mais la LFP espère encore trouver une solution qui ne l'oblige pas à se lancer dans cette aventure.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles