Foot - Droits TV - Roxana Maracineanu : « Nous devons tous penser à l'avenir du football français »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Interviewée par beIN Sports ce samedi, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a lancé un appel aux diffuseurs pour sortir de ce « chaos dû à la défection de Mediapro ». Interrogée ce samedi par beIN Sports à la mi-temps du match entre Clermont et Auxerre (D2), Roxana Maracineanu est revenue sur la crise que traverse actuellement le football français. La ministre des Sports a notamment lancé un appel aux différents diffuseurs afin qu'ils répondent au nouvel appel d'offres lancé par la LFP.

« Nous portons un regard très attentif sur cette concertation nouvelle lancée par la Ligue et nous espérons que beaucoup de diffuseurs répondront présents à cet appel, a-t-elle lâché. C'est une question de survie, quelles que soient les raisons de ce chaos dû à la défection de Mediapro. Nous devons tous penser à l'avenir du football français. Pas seulement du football professionnel. On sait que les clubs professionnels sont aussi des locomotives du sport local. Du sport pour tous. » lire aussi La LFP lance son appel d'offres La ministre des Sports a affirmé que le fiasco Mediapro appartient désormais au passé. « C'est pas la peine de chercher un fautif, il faut regarder les efforts que chacun est prêt à faire, que ce soit les sportifs, les joueurs, les dirigeants ou l'État. On doit tous, avec les diffuseurs, avec une valorisation des droits télés, regarder vers l'avant et voir comment on peut sortir de cette situation de crise. »

« Le sport français a besoin de ses deux jambes. Nous devons garder l'équilibre entre le sport amateur et le sport professionnel » Et d'insister sur le caractère urgent de la situation et sur la nécessité d'aider le monde amateur : « Nous sommes venus en aide aux clubs professionnels à hauteur d'environ 10 % des budgets. Et nous avons fait le même effort avec les clubs amateurs. Le sport français a besoin de ses deux jambes. Nous devons garder l'équilibre entre le sport amateur et le sport professionnel. C'est un élément de santé public. On ne veut pas que le sport meure ». Enfin, Roxana Maracineanu a confirmé que le retour du public dans les stades ne se ferait pas de sitôt. « Ce n'est pas d'actualité, il faut qu'on limite les rencontres entre les gens et les déplacements. Dès que la situation sanitaire le permettra, nous ferons tout pour que les gens puissent retourner au stade. Aujourd'hui, ils ont la chance de voir des matches à la télévision et de suivre leur équipe favorite. » lire aussi Mediapro a proposé à la LFP de continuer à diffuser les matches de L1 après le 31 janvier