Foot - ECO - Conte de Noël à l'écossaise : un vainqueur de l'EuroMillions offre son club aux supporters

L'Equipe.fr
L’Equipe

Colin Weir, gagnant de l'EuroMillions en 2011, a racheté le club de foot de son coeur, le Partick Thistle FC (D2 écossaise), pour l'offrir à ses supporters.C'est sûrement le rêve de tout supporter de foot qui se respecte. Racheter un jour son club de coeur, en prendre les manettes, recruter des pépites et écouter la petite musique de la Ligue des champions depuis les loges. Mais pour réaliser ce rêve-là, il est souvent nécessaire qu'un autre miracle s'accomplisse : gagner à l'EuroMillions. L'Écossais Colin Weir a connu cette chance folle un soir de 2011. Près de 188 millions d'euros dans l'escarcelle et une vie bouleversée pour cet ancien caméraman.Le retraité de 71 ans a commencé par prendre des parts dans le Partick Thistle, son équipe favorite. Club centenaire, fondé en 1876 dans la banlieue de Glasgow, il évoluait alors dans l'élite, la Scottish Premier League, puis a été relégué en D2 en 2018. Colin Weir avait aussi acquis le stade de 12 000 places, le Firhill Stadium, et provisionné 8 millions d'euros nécessaires à l'aménagement d'un nouveau terrain d'entraînement.L'arrivée d'un consortium étranger l'inquièteMais, inquiété l'été dernier par une éventuelle prise de contrôle des Jags par un consortium étranger, le millionnaire a revu ses plans dans l'urgence : le voilà depuis quinze jours actionnaire majoritaire du club avec 55 % des parts. Et l'histoire va continuer d'une manière nettement plus altruiste en mars prochain, puisque le fan de foot a prévu de céder le contrôle du club à des supporters.Il faut savoir que les fans de Partick Thistle sont très connectés à leur club : ils avaient déjà participé à son sauvetage, alors qu'il était au bord de la banqueroute, dans les années 1990. Il reste maintenant quatre mois au groupe choisi, le Thistle For Ever (TFE), pour se structurer et assurer la passation de parts du mieux possible.Un cas de figure déjà connu dans le Championnat écossais (le club de Motherwell en D1 est aux mains des supporters de la Well Society's depuis le 28 octobre 2016), mais plus largement répandu en Grande-Bretagne : Exeter City (D4), Portsmouth, Wycombe et l'AFC Wimbledon (tous trois en D3) sont détenus par leurs fans. Que les supporters nantais, stéphanois ou marseillais qui rêvent d'un projet « socios » à la française depuis des années se le disent : le plus court chemin vers le rêve passe sûrement par le bureau de tabac. Mais pas par les grilles de LotoFoot...

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi