Foot - Ecologie - Le covoiturage, la solution pour réduire la pollution des supporters ?

·4 min de lecture

Le déplacement des supporters a un impact lourd sur le climat, étant donné qu'il représente 80 % des émissions de gaz à effet de serre liées à l'organisation d'un match de football. Le covoiturage permettrait de le réduire considérablement. De retour dans les stades cette saison, les supporters ont rappelé qu'ils faisaient du bruit. Beaucoup de bruit. Plus embêtant, dans une démarche écologique, ils polluent. Beaucoup. En s'appuyant sur la réalisation de plusieurs bilans carbone de manifestations, l'Ademe (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) a constaté que plus de 80 % des émissions de gaz à effet de serre imputées à une manifestation sportive sont dues au transport des personnes. Les supporters, donc. L'Ademe préconise pourtant de privilégier les transports en commun ou d'opter pour le covoiturage pour venir au stade. S'il est relativement aisé de prendre le métro dans une ville comme Paris, où le PSG commence à déployer des parkings à vélo surveillés autour du Parc des Princes, les transports en commun ne sont malheureusement pas aussi développés partout en France. Essayez par exemple d'aller au stade de l'Aube (Troyes) ou à Geoffroy-Guichard (Saint-Etienne) en transports en commun... Un service de covoiturage à Saint-Etienne Désireuse de proposer une solution à ses supporters, l'association ASSE Coeur-Vert de l'AS Saint-Etienne a lancé cette semaine son service de covoiturage. « Au-delà des avantages économique et pratique que revêt ce service, le covoiturage s'inscrit dans la politique de développement d'ASSE Coeur-Vert en faveur de l'environnement », explique l'association, « soucieuse de sensibiliser ses publics sur un sujet majeur de société ». Et le club de proposer une belle incitation : un parking à proximité immédiate du stade pour ses supporters utilisant ce service en covoiturant avec un minimum de deux passagers. Parking disponible dès ce dimanche (21 heures) et le derby contre l'Olympique Lyonnais. Le service est assez simple à utiliser. Il suffit d'aller sur le site dédié (covoiturage.asse.fr) et de chercher le trajet à sa convenance, en fonction de sa ville de départ. « La grande majorité des trajets font moins de 20 kms » L'ASSE n'est pas la seule sur ce marché. Deux entreprises, StadiumGO et Popsleigh, ont repris un développement stoppé net par la crise sanitaire et les matches à huis clos. « J'allais au stade seul tous les week-ends et je me suis tourné vers le covoiturage parce que c'était moins cher et qu'il me manquait cette ambiance d'avant-match. J'ai créé StadiumGO pour économiser les frais, voyager avec d'autres supporters et avoir un impact en terme environnemental », explique Romain Lauvergnat. Julien Fichet, le créateur de Popsleigh, orientait d'abord son application vers les concerts et les sorties culturelles, avant de l'orienter vers les évènements sportifs et les matches de football. « On voulait proposer un service gratuit pour tous les clubs, qu'ils soient professionnels ou amateurs, et notamment sur le covoiturage de courte distance. La grande majorité des trajets de supporters font moins de 20 kilomètres. » Le coût pour le conducteur est limité, d'où la gratuité du service. « Et l'impact est réel pour l'environnement », ajoute l'entrepreneur. Dans son étude nationale sur le covoiturage de courte distance, publiée en septembre 2015, l'Ademe expliquait que « la protection de l'environnement est une motivation bien présente à l'esprit des covoitureurs [...] qui pousse les gens à s'inscrire sur les plates-formes de covoiturage. » Des récompenses pour inciter au covoiturage Pour accélérer le développement du covoiturage, « les clubs mettent à disposition un certain nombre de récompenses que nous allons faire gagner à nos utilisateurs », explique Romain Lauvergnat (StadiumGO). Julien Fichet, de Popsleigh, croit également beaucoup au système d'incitation pour développer son activité. « Je covoiture, j'ai un cadeau ou un avantage, comme une place de parking au pied du stade, une place gratuite pour le prochain match. Le club agit sur son empreinte écologique, attire de nouveaux sponsors, ça va créer un cercle vertueux. » Il s'active d'ailleurs pour trouver des collaborations avec des clubs. StadiumGO est déjà bien implanté et compte l'OM comme partenaire. Et ce, dès le lancement de l'application. « L'accessibilité du Stade Vélodrome et le parking, c'est un vrai point de friction pour les supporters marseillais, étant donné que le stade est situé en centre-ville, indique Lauvergnat. L'Olympique de Marseille voit le covoiturage comme une piste intéressante pour réduire le nombre de véhicules qui convergent vers un même lieu. Ça leur permet en plus d'avoir une action impactante sur l'environnement. » La LFP est déjà partenaire depuis 2019. Le Covid, un frein évident Le gain pour l'environnement est réel, et assez simple à calculer. Si, au lieu de prendre quatre voitures de façon individuelle pour venir au stade, vous en remplissez une seule avec quatre personnes, vous divisez vos émissions par quatre. Et il devient beaucoup plus aisé de se garer, étant donné qu'il y a quatre fois moins de voitures. Donc quatre fois moins de bouchons et de motifs d'énervement. En ces temps de crise sanitaire, il y a toutefois un sérieux frein : le Covid-19. En effet, les supporters ne sont pas forcément enclins à prendre des inconnus dans leur voiture, susceptibles de les contaminer. « C'est vrai qu'il peut y avoir des réticences », concède Romain Lauvergnat. « Mais il n'y a aucun risque de voyager avec une personne qui n'aurait pas de passe sanitaire étant donné qu'il est obligatoire pour rentrer au stade. » « Il faut aussi respecter les gestes barrière, c'est-à-dire pas plus de deux à l'arrière, désinfecter les points de contact comme les poignées, porter le masque pendant le trajet et aérer fréquemment », complète Julien Fichet. Ces deux applications sont très simples à utiliser et sont gratuites. De plus, elles ne sont pas réservées aux clubs partenaires. Ainsi, un supporter peut très bien déposer une annonce de covoiturage pour voir n'importe quel match en France, qu'il soit de niveau amateur ou professionnel. Aller au stade en voiture avec d'autres supporters, sans galérer pour se garer, faire des économies et protéger l'environnement : on ne voit pas quels autres arguments on pourrait trouver pour vous convaincre de covoiturer...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles