Foot - ESP - Barça - Griezmann (Barça) : «Lionel Messi sait que j'ai beaucoup de respect pour lui»

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Dans une interview à Movistar+, Antoine Griezmann a évoqué sa passe difficile au Barça. Il est notamment revenu sur sa relation avec Lionel Messi, que l'on dit compliquée, et demande du calme autour de lui. Cela n'a échappé à personne, Antoine Griezmann n'est pas totalement épanoui au Barça. Pour la première fois depuis son arrivée en Catalogne en 2019, l'attaquant français a évoqué la situation en profondeur dans une interview avec l'ancien attaquant argentin Jorge Valdano sur la chaîne Movistar+. «Quand je suis arrivé à Barcelone, que j'avais refusé un an auparavant, il pouvait y avoir des commentaires même dans le vestiaire. Mais je voulais m'excuser, si besoin, sur le terrain», a confié Griezmann. «J'ai parlé avec Leo (Messi) quand je suis arrivé et il m'a dit qu'il avait fauté quand j'ai refusé d'aller au Barça la première fois, parce qu'il avait fait des commentaires publics, avant que je refuse. Mais il m'a dit qu'il donnerait tout avec moi et c'est ce que je remarque et ce que je ressens chaque jour», a-t-il poursuivi au sujet de sa relation avec Messi. «Leo sait que j'ai beaucoup de respect pour lui, j'apprends de lui» Griezmann s'est notamment totalement désolidarisé d'un récent documentaire sur lui (Itinéraire d'un champion déraciné, diffusé sur M6), dans lequel son ancien mentor Eric Olhats et son oncle évoquaient ses difficultés avec l'Argentin : «Je n'ai pas eu de relation avec Eric depuis que je me suis marié. Il n'est pas venu à mon mariage, j'étais très en colère, il n'est pas mon conseiller et je n'ai aucune relation avec lui. Comme personne autour de moi ne parle, il pense comme tout le monde et peut faire beaucoup de dégâts. Cela peut créer des doutes dans les vestiaires et dans ma relation avec Leo (Messi). Heureusement, Leo sait que j'ai beaucoup de respect pour lui, j'apprends de lui. Et puis mon oncle, qui ne sait pas ce qu'est le football... J'ai dit à Leo que je n'avais rien à voir avec eux. L'autre (Olhats), je ne lui ai pas parlé depuis trois ans et je n'ai même pas le WhatsApp de mon oncle.». «J'ai besoin que les gens soient plus doux avec moi» «J'ai dit à Leo que je parlerais, même si je n'aime pas ça, pour clarifier les choses, poursuit Griezmann. J'ai besoin d'un peu d'aide de tout le monde, des fans, du club. De mes coéquipiers, je l'ai déjà. J'ai besoin que les gens soient plus doux avec moi, que les journalistes me laissent un peu de calme. J'ai la confiance du coach (Ronald Koeman) «Je suis une cible facile parce que je ne parle pas» «J'accepte les critiques, parce qu'on n'a pas vu le meilleur Griezmann. (...) Je suis une cible facile parce que je ne parle pas ou ne fais pas parler mon entourage», insiste le champion du monde français, qui indique avoir demandé à Didier Deschamps de ne rien dire sur sa situation à Barcelone lors du dernier rassemblement : «Si je dois dire quelque chose sur quelqu'un, je le dirai». «Mes parents étaient énervés du documentaire (où il choisit de rester à l'Atlético de Madrid)» Par ailleurs, Griezmann a reconnu une erreur concernant ses documentaires concernant son faux départ, en 2018, puis son vrai départ à Barcelone la saison suivante. «On voulait montrer comment se déroulait un possible changement d'équipe. C'était compliqué, énormément de gens pensaient que je me moquais des clubs, des supporters, mais non, a-t-il expliqué. Ma femme m'a aidé après le documentaire, mes parents étaient énervés du documentaire, de la manière de faire et de la décision.»