Foot - ESP - Barça - Luis Enrique (Barcelone) : «Nous ne sommes pas favoris» pour le titre

L'Equipe.fr
Luis Enrique, entraîneur du FC Barcelone, estime que la victoire lors du Clasico (3-2) a remonté le moral de ses joueurs. Il pense toutefois que le Real reste favori dans la course au titre.

Luis Enrique, entraîneur du FC Barcelone, estime que la victoire lors du Clasico (3-2) a remonté le moral de ses joueurs. Il pense toutefois que le Real reste favori dans la course au titre.L'incroyable scénario du Clasico de dimanche (3-2 pour le Barça) a redonné confiance aux Blaugrana, revenus à égalité de points avec le Real Madrid en tête de la Liga, mais avec un match en plus. «C'est évident que ce match a provoqué une hausse importante du moral, nous espérons qu'elle serve de stimulant pour affronter la fin de saison car il est évident qu'il nous faudra être très réguliers», a affirmé mardi l'entraîneur catalan Luis Enrique en conférence de presse, à la veille d'un match contre la lanterne rouge, Osasuna.«Un calendrier difficile»Alors qu'il ne reste plus que cinq journées à disputer, Luis Enrique a mis en garde ses joueurs contre un match a priori facile. «Les matches de fin de saison sont toujours dangereux, surtout quand il s'agit de rencontres face aux équipes de bas de tableau» qui n'ont plus rien à perdre, a-t-il prévenu. «Il n'y a pas d'adversaire facile», a-t-il insisté, ne s'estimant pas favori pour le titre final. «Notre rival a toujours un match en retard à jouer et le calendrier sera très difficile pour eux mais aussi pour nous.»Luis Enrique, qui quittera le FC Barcelone à la fin de la saison, n'a pas souhaité s'étendre sur l'avenir de Lionel Messi, qui a une nouvelle fois été déterminant dimanche en signant un doublé, ses 499e et 500e buts avec le Barça. «Personnellement, j'aimerais beaucoup qu'il termine sa carrière au Barça mais il n'y a que Leo Messi pour le décider, donc nous verrons bien», a-t-il lancé.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages