Foot - ESP - Le Barça négocie avec ses cadres pour une réduction des salaires

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En attendant l'officialisation de la prolongation de Lionel Messi, le Barça négocie avec quatre autres joueurs cadres pour une réduction de leurs salaires, selon la même formule de contrat allongé que pour l'Argentin. S'il ne fait plus aucun doute que Lionel Messi va rester encore au moins cette saison au Barça, depuis qu'il a accepté la réduction de salaire étalée dans le temps proposée par les dirigeants blaugranas, cela ne signifie pas que ses partenaires vont en faire autant. Selon le quotidien Sport, le club catalan, par l'intermédiaire de son directeur sportif Mateu Alemany, essaye pourtant de convaincre quatre de ses cadres de baisser aussi leurs rémunérations de 40 %. Mais jusqu'à présent, Sergio Busquets, Gérard Piqué, Jordi Alban et Sergi Roberto ont refusé. La formule pourrait convenir à tout le monde La direction espère désormais que les trois vice-capitaines notamment vont suivre l'exemple de Messi, qui a consenti un effort financier en échange d'un contrat de cinq ans au lieu de deux initialement. Busquets (33 ans, sous contrat jusqu'en 2023), Piqué (34 ans, 2024), Alba (32 ans, 2024) et Roberto (29 ans, 2022) verraient ainsi leur carrière se prolonger, voire se terminer à Barcelone comme ils le souhaitent. La formule pourrait contenter tout le monde, y compris la Liga, qui impose un plafond salarial aux clubs et complique les choses au Barça aujourd'hui.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles