Foot - ESP - Barça - Neymar, Griezmann, Messi, Pochettino... Les confessions d'Éric Abidal (ex-Barça)

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Dans une interview à « The Telegraph », l'ancien secrétaire technique du FC Barcelone Éric Abidal s'est confié sur ses décisions et recommandations pendant sa mission au sein du club catalan. Sept mois après son départ du Barça, où il était secrétaire technique (l'équivalent de directeur sportif), Éric Abidal a accordé un entretien à The Telegraph, dans lequel il revient sur l'actualité blaugrana de l'époque. Tentative de retour de Neymar à l'été 2019, approche de Mauricio Pochettino pour le poste d'entraîneur, relation avec Lionel Messi : il dit tout. Sur Neymar : « Le président a décidé de faire signer Griezmann » « Dix jours avant la fermeture du marché, j'étais à Paris pour parler avec Leonardo. Si nous n'avions pas signé Griezmann avant (début juillet, pour 120 M€), je suis convaincu à 100 % que nous aurions signé Neymar. L'un des arguments contre Neymar était qu'il avait un procès contre le club, donc ce n'était pas facile. Ils ont dit qu'il devait arrêter le processus légal s'il voulait revenir. Mais ce n'était pas mon problème, car je n'étais pas au club lorsque cette dispute a eu lieu. À mon avis, j'aurais pu signer le joueur, mais cela ne s'est pas produit. Nous avions besoin d'un ailier, et, quand Neymar était à Barcelone, son niveau était incroyable. Il ne s'agit pas de dire quel joueur est le meilleur, mais le poste que nous devions améliorer. Le président a toutefois décidé de faire signer Griezmann. » Sur Pochettino : « Ma première option » « Oui (il a sondé Mauricio Pochettino après le limogeage d'Ernesto Valverde en janvier 2020), et pas seulement moi. J'ai dit au conseil que je devais faire appel au meilleur coach disponible sur le marché. Je leur ai fait comprendre qu'il n'y avait pas besoin de penser politiquement parce qu'il était à l'Espanyol avant. Je voulais le meilleur et il est l'un des meilleurs dans notre sport. Pochettino a atteint la finale de la Ligue des champions avec Tottenham, vous devez respecter cela, il a une bonne philosophie de jeu, une bonne philosophie d'entraînement, les joueurs l'aiment et je pensais qu'il serait un meilleur entraîneur dans cette situation, avec un vrai projet. [...] Sur ma liste, il y avait Mauricio Pochettino, Quique Setién, Max Allegri et Xavi Hernandez. Quique a été nommé, mais ma première option était Pochettino. » lire aussi Abidal après son départ du Barça : « J'ai essayé de faire des changements, mais j'ai échoué » Sur Messi : « Nous avons eu une forte conversation » « À l'époque où j'étais avec Guardiola, on gagnait tout si on travaillait dur pendant la semaine. C'est ce que j'ai dit (à Messi, à qui il a pu reprocher le manque d'investissement). [...] Je comprends aussi que Messi était le capitaine et qu'il voulait défendre l'équipe, mais je n'ai jamais dit que Messi m'avait dit de renvoyer l'entraîneur (Valverde). Jamais. [...] Messi m'a aussi parlé personnellement. Nous avons eu une forte conversation, mais je peux l'accepter. Il n'y a pas de problème car il faut être transparent. J'étais très à l'aise parce que c'était le seul joueur qui me parlait comme ça, le seul. Je respecte cela. [...] Je n'ai rien à régler avec Messi, notre relation n'a pas changé de mon point de vue. De son point de vue, je ne sais pas, mais, pour moi, la situation est terminée. Nous avons échangé de nombreux messages et il sait ce que je pense. Je ne voulais pas transformer une petite situation personnelle en une situation globale et mettre tout le club en difficulté. » Sur Valverde : « J'ai recommandé de [le] remplacer (dès décembre 2018) » « En décembre 2018, après une analyse complète de l'entraîneur, de son groupe et de l'équipe, j'ai recommandé de remplacer Ernesto Valverde. J'ai dit au président que je pensais que c'était la décision qu'il devait prendre maintenant. Et il a dit : ''Non, ce n'est pas simple''. Au lieu de cela, il a pris la décision de renouveler le contrat de l'entraîneur deux mois plus tard, soit le contraire de ce que j'avais suggéré. Bien sûr, j'ai accepté la décision et j'ai continué à apporter tout mon soutien à l'entraîneur, mais c'était un peu étrange pour moi. »