Foot - ESP - Un doublé de Karim Benzema permet au Real Madrid de s'imposer chez l'Athletic Bilbao

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Real Madrid a renforcé sa position de leader de la Liga grâce à deux buts inscrits en moins de sept minutes par son attaquant français face à l'Athletic Bilbao (2-1). Elles ne sont pas nombreuses, les équipes qui peuvent résister à celle de Karim Benzema. Comme bien d'autres avant lui, l'Athletic Bilbao a été vaincu ce mercredi par le Real Madrid, qui était privé de onze joueurs en tout pour ce match avancé de cette 21e journée mais possédait au coup d'envoi celui qui en vaut plusieurs. L'attaquant français vient d'avoir 34 ans, il étire semaine après semaine son règne sur le jeu madrilène, laissant la sensation que pour lui tout est facile. A San Mames, il y a d'abord eu cette frappe enroulée dans le petit filet opposé, sur une passe laser de Toni Kroos (4e), une nouvelle merveille parmi les nombreux buts étincelants inscrits par Karim Benzema ces derniers mois. Puis il y a eu, dès la 7e minute, cette reprise croisée, déposée avec une tranquillité incomparable au beau milieu de la surface basque. Il y a eu ensuite, ces quelques relais qui n'ont pas trouvé des interlocuteurs de son calibre, un soir où Vinicius était mal luné et Eden Hazard plus incisif qu'à Cadix le week-end dernier mais encore l'ombre de ce qu'il fut. Alors le Real Madrid n'a pas été rayonnant, ce qui n'était pas étonnant un soir où Alaba, Casemiro, Modric ou Carvajal, entre autres, étaient restés dans la capitale. En dépit d'un effectif décimé par les blessures, les suspensions et surtout le Covid, la formation de Carlo Ancelotti n'a pas tremblé démesurément pour accentuer son avance en tête de la Liga. Le but magnifique de Sancet, dès la 10e minute, n'a pas éteint sa domination. Camavinga convaincant en sentinelle Simplement, plus les minutes ont passé, plus la possession madrilène est devenue défensive: avec un Eduardo Camavinga plutôt convaincant en sentinelle, le Real maîtrisé sans faire mal, a oublié de pousser certains contres et a laissé les frères Williams se créer une immense occasion, l'un à la passe, l'autre à la reprise. Mais en plus de Karim Benzema, le Real Madrid possède à l'autre bout de son collectif un Thibaut Courtois impeccable, qui a évité le but égalisateur (86e) et permis au leader de la Liga de reprendre sa course en avant. Le nul à Cadix avait interrompu une série de dix victoires d'affilée, toutes compétitions confondues. Ce résultat, couplé à la défaite de l'Atletico Madrid un peu plus tôt en match en retard (1-2 à Grenade) conforte sa position. Il n'a pas trop de crainte à avoir sur le gain de la Liga. Surtout s'il n'arrive rien de grave à son numéro 9, qui en est désormais à 15 buts en Championnat et a confirmé qu'il faisait partie du cercle des grands joueurs oubliés par le palmarès du Ballon d'or. lire aussi Le classement de la Liga .

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles