Foot - ESP - Le Barça rechute à Cadix et se retrouve largué dans la course au titre

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Le Barça a concédé à Cadix (1-2) ce samedi sa quatrième défaite de la saison en 10 matches de Liga. Les coéquipiers d'Antoine Griezmann et Lionel Messi pointent désormais à 12 points de l'Atlético de Madrid. Rien ne va plus à Barcelone. Le Barça a subi ce samedi soir à Cadix (1-2) sa quatrième défaite de la saison en 10 matches de Championnat et pointe à 12 points de l'Atlético de Madrid, leader et vainqueur ce samedi. Même si, en Ligue des champions, les Catalans assument leur rang, ils plongent en Liga au bout d'un non-match où ils ont été incapables de franchir le bloc de Cadix, désormais 5e du classement. lire aussi Le classement de la Liga Que se passe-t-il donc ? Comment Ronald Koeman va-t-il trouver les ressources pour relancer un effectif en plein doute, oublieux de ses principes, perdu quand Lionel Messi est perdu. L'Argentin fut bien dans le coup de l'égalisation avec une passe vers Jordi Alba, dont le centre a été détourné dans son propre but par Alacala (1-1, 58e). Mais on attend plus d'un génie qu'une offrande de quelques mètres sur sa gauche... lire aussi Le film de Cadix - Barça La mésentente Lenglet-Ter Stegen Sans cette aide adverse providentielle, on se demande même comment le Barça aurait été capable de franchir une toile d'araignée jaune tissée au fil des minutes. Cadix n'a pas été spécialement brillant mais sacrément efficace défensivement et opportuniste devant. Gimenez a d'abord profité d'une tête ratée en direction de son but de Mingueza pour ouvrir la marque en récupérant le cadeau quasiment sur la ligne (1-0, 8e). Negredo, tout juste entré, a aussi profité d'une mésentente totale entre Lenglet et Ter Stegen consécutive à une touche mal lancée vers le Français (63e).

Un but comme le symbole de tous les errements barcelonais : manque de justesse, incompréhension, perte de repères et un poil de malchance... Difficile dans ce théâtre des ombres de sortir des actions estampillées foot local : Braithwaite a bien vu sa frappe enlevée par un excellent Ledesma (17e) et Dest a raté de peu sa frappe (73e). Pour le reste... C'est même Cadix, sur la fin, qui aurait pu sceller le score sur deux ou trois contre-attaques. Griezmann n'a pas existé, Dembélé n'a rien osé Les visages en disaient long sur le désarroi côté Barça. L'équipe a simplement joué au tempo de Messi, c'est-à-dire sans rythme. Mais avec la volonté de lui filer toutes les balles. Et comme le sauveur ne pouvait pas sauver grand-chose... Et ses partenaires ? Inhibés, perdus comme tétanisés par cette situation. Antoine Griezmann, à l'impact nul, n'a pas existé. Ousmane Dembélé, entré en seconde période, n'a rien osé, lui si fort dans le un contre un. Koeman doit certainement se poser beaucoup de questions aujourd'hui alors que le titre s'éloigne au fil des journées. Il est temps de stopper l'hémorragie.