Foot - ESP - Un génial Vinicius permet au Real Madrid de se défaire du Séville FC

·3 min de lecture

Sur un coup d'éclat de Vinicius en fin de match, le Real Madrid s'est imposé contre le Séville FC (2-1) ce dimanche soir dans le match au sommet de la Liga, et conforte sa place de leader. « Avec Vinicius, tu sais qu'à chaque fois il va se passer quelque chose et que tu ne vas pas t'ennuyer. » César Sanchez, ex-gardien du Real Madrid, ne s'y trompe pas. Du génie brésilien a jailli la lumière, ce dimanche soir dans un choc entre le Real Madrid et le Séville FC qui n'aura pas tenu toutes ses promesses. Alors qu'on se dirigeait vers un nul décevant et peu emballant, l'ailier brésilien (21 ans) a offert la victoire à un Real peu reluisant dans les ultimes secondes (2-1), d'une frappe de l'extérieur de la surface, terminant sa course sous la barre de Bounou (87e), après avoir déposé Lucas Ocampos sur son côté. Vinicius, qui a été le Madrilène le plus remuant (8e, 27e, 70e) de la rencontre, a inscrit par la même occasion son 9e but de la saison en Liga, et illuminé une soirée bien morose.
Car dans le froid du stade Santiago Bernabeu, Madrilènes et Sévillans avaient un peu manqué de tout précédemment. Les Andalous, qui ont multiplié les occasions chaudes durant toute la première période, peuvent d'ailleurs s'en mordre les doigts. Si Rafa Mir a puni de la tête la passivité de la défense madrilène sur corner (12e), le grand avant-centre espagnol (1,90m) aurait pu tuer le match dans la foulée, sur une double tentative sauvée sur la ligne par David Alaba, puis claquée par Thibaut Courtois (14e). Lucas Ocampos a touché la barre (30e) d'un enroulé à l'entrée de la surface, après avoir fait tomber Casemiro d'un crochet dévastateur. Avant que quelques minutes plus tard, l'arbitre, M. Sanchez, ne décide de ne pas broncher sur une faute litigieuse d'Alaba sur l'Argentin dans la surface (35e). lire aussi Le film de Real Madrid - FC Séville Karim Benzema rentre un peu plus dans la légende Le temps fort sévillan était passé, et durant celui-ci, Karim Benzema montrait à nouveau ses qualités de finisseur hors pair pour permettre au Real d'égaliser (32e) contre le cours du jeu, en ayant bien suivi une frappe lointaine d'Eder Militao, mal captée par Bounou. Avec des miettes, « KB9 » a inscrit son 11e but de la saison en Liga, et marqué un peu plus sa légende. L'ancien Lyonnais est en effet devenu le meilleur buteur français de l'histoire en club, avec 361 buts. En seconde période, le Real Madrid avait davantage dominé dans le jeu, sans toutefois se montrer suffisamment dangereux, avant que Vinicius, donc, ou « le joueur le plus déséquilibrant au monde » selon Carlo Ancelotti, ne marque sur la seule tentative cadrée du Real de tout le second acte. 361 Karim Benzema est devenu ce dimanche soir le meilleur buteur français de l'histoire en club, avec 361 buts (295 avec le Real Madrid, 66 avec l'OL). Il devance désormais d'un but Thierry Henry. Grâce à Vinicius, les Merengue confortent leur place de leader, avec 4 points d'avance désormais sur leur dauphin, l'Atlético de Madrid, vainqueur plus tôt sur la pelouse de Cadix (4-1). lire aussi Le classement de Liga

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles