Foot - ESP - Huesca - Huesca, ce club espagnol qui célèbre ses rivaux avec un brassard de capitaine personnalisé

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Depuis plus d'un an, la SD Huesca, actuellement lanterne rouge de Liga, rend hommage aux équipes qu'elle affronte avec un brassard de capitaine personnalisé. La dernière création sera visible ce vendredi soir face à Levante (21 heures). Le 13 septembre dernier, Huesca signe son retour en Liga après une saison de purgatoire en Segunda Division. Pour la première journée de Championnat, le club aragonais se déplace dans le pays valencien pour affronter Villarreal (1-1). À la 94e minute, le capitaine de Huesca, Jorge Pulido, croit inscrire le but de la victoire sur corner et lève ses bras au ciel. Joie de courte durée, puisque le numéro 14 est signalé hors-jeu dans la foulée. Si cette célébration reste pour le moins anecdotique, elle permet en revanche de mettre un petit coup de projecteur sur le brassard de capitaine porté ce jour-là par Jorge Pulido. Paré de motifs symétriques blancs et violets, l'accessoire se distingue par un look bariolé totalement différent de ceux étrennés par les capitaines de Liga. lire aussi Liga : le programme de la 29e journée Une folie artistique qui a un réel but pour les dirigeants de Huesca. « Avec nos brassards, l'objectif principal est de rendre hommage à la ville qui nous reçoit, précise Diego Pesqué, directeur de la communication et du marketing de Huesca. Avant chaque déplacement, nous prenons en compte l'histoire de la ville et celle du club afin de concevoir un brassard unique ». Contre Villarreal, le brassard a rendu hommage au commerce et à l'industrie du carrelage, moteur économique de la ville. Son graphisme s'inspire de tuiles et de céramique conservées dans le musée de Villarreal. Recouvertes de chauve-souris face à Valence (emblème de la ville) ou tapissées des iconiques lunettes de Vicente Cantatore (ancien entraîneur) contre Valladolid, les autres créations portées lors des déplacements ne manquent pas non plus d'originalité et d'histoire. lire aussi Le classement de la Liga Ce vendredi, la SD Huesca se déplace à Levante pour la 29e journée de Liga. Lors de cette rencontre le capitaine aragonais portera un brassard paré d'un motif de camouflage qui rappelle la peau de la grenouille, symbole de Levante. Pour rappel, les Valenciens sont surnommés les « Granotas » (grenouilles) car l'un de leurs premiers stade, l'Estadio de Vallejo, était situé à côté de la rivière Turia, où vivait une grande population de grenouilles.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Trois brassards réalisés par match Avant chaque rencontre à l'extérieur, Huesca confectionne trois brassards. Le premier est destiné au capitaine de l'équipe. « Il pourra le donner à quelqu'un s'il le souhaite », glisse Diego Pesqué. Le deuxième est offert au président du club adverse et le troisième sera exposé dans le futur musée de la SD Huesca. « Nous voulions casser les codes et mettre en avant les valeurs du football », ajoute le directeur de la communication et du marketing de Huesca. En revanche, si le brassard change lors des déplacements, l'accessoire reste aux couleurs du drapeau de l'Aragon (jaune et rouge), communauté autonome du nord de l'Espagne, à domicile.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lancé lors de la saison 2019-2020, ce concept est très apprécié chez les dirigeants espagnols, qui n'hésitent pas à relayer ces présents sur les réseaux sociaux. Les retours sont si positifs chez les fans que la SD Huesca a décidé d'en mettre en vente sur sa boutique en ligne. Un concept pas réalisable en France Si en Espagne il est possible de porter un brassard aux couleurs de la région du club, comme le font les capitaines du FC Barcelone et de la Real Sociedad, en France cela n'est pas possible. Le règlement administratif de la LFP indique que « le capitaine de chaque équipe doit porter au bras gauche un brassard apparent de couleur unie ». À l'exception de l'inscription capitaine, du logo du club ou de la compétition, l'accessoire ne doit pas afficher de publicité ni de graphismes. Dommage.