Foot - ESP - Interdiction de transferts: l'Atlético de Madrid a plaidé en appel devant le TAS

L'Equipe.fr
Soumis à une interdiction de recrutement imposée par la Fifa à cause d'irrégularités constatées lors des transferts de joueurs mineurs, l'Atlético de Madrid a plaidé son cas en appel ce lundi devant le Tribunal arbitral du sport.

Soumis à une interdiction de recrutement imposée par la Fifa à cause d'irrégularités constatées lors des transferts de joueurs mineurs, l'Atlético de Madrid a plaidé son cas en appel ce lundi devant le Tribunal arbitral du sport.Début février, le président de l'Atlético de Madrid, Enrique Cerezo, avait déclaré faire confiance au TAS pour la levée de l'interdiction de recrutement imposée au club. «On espère qu'ils vont lever la sanction et qu'on va pouvoir recruter cet été», avait expliqué le président des Colchoneros. Ce lundi, le Tribunal arbitral du sport n'a pas donné de décision mais l'Athlético Madrid y a plaidé son cas en appel.«Seuls les avocats sont présents et aucune décision ne sera rendue aujourd'hui (ce lundi)», a indiqué Matthieu Reeb, secrétaire général du TAS, sans donner de précision sur la date de cette décision. L'Atlético comme le Real Madrid avaient été condamnés à une interdiction de recruter par la Fifa en janvier 2016 après une enquête de la commission de discipline de l'instance sur la participation de joueurs mineurs à des compétitions. L'institution mondiale du foot avait rejeté l'appel des deux clubs en septembre 2016.Cette interdiction de recrutement devait empêcher les deux clubs de recruter jusqu'en janvier 2018, ce qui les privait de participation au mercato de janvier et de l'été 2017. Les deux clubs ont déposé un appel devant le TAS, qui a réduit en décembre la sanction imposée au Real. Le club entraîné par Zinédine Zidane pourra finalement faire son marché en août 2017. L'amende infligée au club merengue a également été réduite de 336000 à 224000 euros.L'Atlético de Madrid espère pour sa part une décision avant le mois de juin 2017. La différence de calendrier s'explique par la décision des Colchoneros de ne pas demander une mesure suspensive, ce qui les a empêchés de recruter lors du dernier mercato d'hiver.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages