Foot - ESP/ITA - Coronavirus - Coronavirus : les syndicats italien et espagnol de joueurs demandent à l'UEFA de reporter les matches

L'Equipe.fr
L’Equipe

Les syndicats italien et espagnol de joueurs ont demandé à l'UEFA de reporter les matches entre les deux pays. Les syndicats italien et espagnol de joueurs du foot professionnel ont expliqué mardi dans un communiqué commun avoir demandé à l'UEFA le report des matches entre équipes des deux pays face à la progression du coronavirus. « L'AIC (syndicat italien) et l'AFE (syndicat espagnol) demandent conjointement à l'UEFA que les matches impliquant des équipes italiennes et espagnoles soient suspendus pour pouvoir les organiser dans de meilleures conditions de sécurité et dans une situation d'urgence moindre dans les deux pays », peut-on lire dans ce communiqué. Les deux syndicats rappellent que trois matches entre équipes italiennes et espagnoles sont prévus cette semaine. Mardi soir, l'Atalanta Bergame est allée gagner 4-3 à Valence en 8es de finale de Ligue des champions, alors que jeudi doivent se tenir les matches Inter Milan-Getafe et Séville FC-AS Rome en Ligue Europa. Pour rappel, la rencontre Valence CF - Atalanta s'est disputée à huis clos, tandis que le président de Getafe a menacé, mardi soir, ne pas envoyer son équipe à Milan. « Jouer un match à Milan dans les prochains jours mettra en danger la santé de nombreuses personnes. Les voyages entre l'Italie et l'Espagne seront toujours plus compliqués et dangereux dans les prochaines semaines », estiment l'AIC et l'AFE. « Les matches retours de la semaine prochaine risquent fortement de devoir se tenir dans des conditions d'urgence pour les deux pays », estiment encore les deux syndicats. « Nous espérons qu'une profonde réflexion sur l'ensemble des calendriers des compétitions européennes sera faite à la lumière des informations qui s'aggravent d'heure en heure », concluent-ils. Le nouveau coronavirus sévissait de plus belle mardi en Italie, dont toute la population est désormais appelée à rester cloîtrée, y faisant un record de 168 morts supplémentaires en 24 heures. L'Espagne, de son côté recense, désormais plus de 1 600 cas et 36 morts. Madrid a interdit du 11 au 25 mars tous les « vols directs entre tout aéroport situé en Italie et tout aéroport situé en Espagne ».

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi