L'Atlético de Madrid sacré champion d'Espagne devant le Real Madrid

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Renversant sur la pelouse de Valladolid lors de la 38e et dernière journée de Liga ce samedi (2-1), l'Atlético de Madrid a remporté son onzième titre de champion d'Espagne. Le Real Madrid, vainqueur de Villarreal avec un but de Karim Benzema (2-1), termine dauphin.

Sept ans après son dernier sacre, l'Atlético de Madrid est de nouveau roi d'Espagne. L'équipe de Diego Simeone - qui était déjà l'architecte du titre de 2014 - a validé son triomphe en obtenant un succès renversant sur la pelouse du Real Valladolid, ce samedi (2-1). Il s'agit du 11e titre de champion pour l'Atlético, qui avait terminé dauphin en 2018 et 2019. 

Lire aussi Classement de la Liga

L'Atlético crispé puis libéré 

Visiblement tendu, l'Atlético de Madrid a affiché de multiples visages sur le terrain de Valladolid, qui jouait sa survie en Liga. Malgré des occasions de Suarez (9e) et Suarez (13e), les Colchoneros ont concédé l'ouverture du score. Sur un corner en leur faveur, ils ont subi un contre de 80 mètres, à la suite d'une perte de balle de Carrasco côté gauche. Servi par une talonnade de Toni Villa, Marcos André a lancé Oscar Plano qui a ajusté Jan Oblak (18e). L'Atlético a poussé ensuite avec plusieurs occasions franches (27e, 28e, 32e), mais sans se libérer de sa fébrilité. Le buteur de Valladolid Shon Weissman (38e) a même eu une balle de break. Les tauliers, Jan Oblak et Koke notamment, ont tenté de calmer leurs partenaires à maintes reprises avant la pause. 

Lire aussi Le film de Real Valladolid - Atlético de Madrid 

D'une tête plongeante, Luis Suarez (46e) a réveillé les siens au retour des vestiaires, et les occasions ont plu sur la cage de Valladolid. C'est Angel Correa qui a fait bondir de joie le banc, après un bel enchaînement et une finition du pointu pour son 9e but en Championnat (57e). Jan Oblak a ensuite été décisif devant Lucas Olaza (61e), et comme souvent cette saison, Luis Suarez a libéré totalement l'Atlético. L'Uruguayen - qui avait été poussé vers la sortie par le Barça en fin de saison dernière - a assuré le titre en marquant son 21e but de la saison après une belle course, à la suite d'une perte de balle de Sergi Guardiola (67e). Une revanche éclatante pour le Pistolero, symbole du retour au sommet de l'Atlético. 

Benzema insuffisant pour le Real Madrid 

Pour conquérir son titre, l'Atlético de Madrid a su tenir la distance face au Real Madrid, qui lui a pourtant mis une très grosse pression ces dernières semaines. L'équipe de Zinédine Zidane a terminé par une série de 18 matches sans défaite en Liga (13 victoires, 5 nuls). Tenante du titre, elle a arraché le succès contre Villarreal (2-1), en vain, et termine deux points derrière son voisin. 

Lire aussi Le film de Real Madrid - Villarreal 

Les Madrilènes ont raté leur entame face au collectif parfaitement huilé d'Unai Emery, qui jouera la finale de la C3 mercredi, contre Manchester United. 

Lire la suite sur L'Équipe.fr

Ce contenu pourrait également vous intéresser :