Foot - ESP - Liga: le Real Madrid s'impose encore chez le FC Barcelone lors du Clasico

·2 min de lecture

Leader de la Liga, le Real Madrid s'est encore imposé au Camp Nou lors du Clasico contre le Barça (2-1). Alaba, Vazquez et Agüero ont marqué.

Le match : 1-2

Il y avait 86 000 spectateurs au Camp Nou, pour la première fois depuis des mois, et ils ont eu peu d'occasions pour s'enflammer. La faute à un Barça faiblard devant, d'abord plombé par le choix conservateur de Koeman qui a aligné Dest ailier droit. Le Néerlandais a d'ailleurs manqué une occasion incroyable d'ouvrir le score, seul devant le but vide à la 25e. C'est Agüero qui a sauvé l'honneur blaugrana, sur un service de Dest, à la 90e+7.

Lire aussi Le film du Clasico

Préféré à Dest ou à Sergi Roberto au poste de latéral droit, Mingueza a aussi illustré les erreurs de Koeman. L'Espagnol n'a jamais su cadrer Vinicius, qui a failli obtenir un penalty (21e), a dribblé toute la défense (24e) puis a été à l'origine de l'ouverture du score d'Alaba (32e). Autrement plus dangereux que le Barça cette saison, le Real a inscrit un 31e but en 12 rencontres par l'intermédiaire de l'impressionnant Lucas Vazquez, au départ et à la conclusion d'un contre dans le temps additionnel (90e+3).

À la lutte pour le Ballon d'Or, Karim Benzema n'a pas brillé. Le Français a topé sa reprise de volée de la 62e, et Courtois a pu se saisir du ballon. Dix minutes plus tard, il n'a pas été dans le bon timing pour pousser au fond un centre de Vinicius. Pour une fois, la lumière est venue d'ailleurs...

1/7

En Liga, le Barça a gagné un seul des sept derniers Clasicos joués au Camp Nou (trois succès du Real, trois nuls).

L'homme : Alaba au bon moment

Arrivé libre cet été, David Alaba (ex-Bayern) est déjà indispensable au Real Madrid. Parfois latéral gauche, c'est en défense centrale qu'il a évolué au Camp Nou et c'est de ce poste-là qu'il a réalisé une percée pour marquer le seul but du match à la 32e. Après avoir récupéré la balle, il s'est bien projeté pour être à la conclusion d'un contre construit par Vinicius et Rodrygo. Il a ainsi marqué pour la première fois avec le club merengue, lui qui avait distribué deux passes décisives contre Alavés et Majorque. S'il a fait basculer le match devant, il a surtout été très solide à côté d'un Eder Militao au niveau. Alaba adore affronter le Barça, puisque c'est son quatrième succès en quatre matches face aux Catalans !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles