Foot - ESP - Real - Pour Florentino Pérez, « beaucoup de clubs vont faire faillite » s'il n'y a pas de réforme

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Après l'échec du projet de Super Ligue, qu'il portait, le président du Real Madrid Florentino Pérez insiste sur la nécessité de solutions rapides pour faire face à la crise économique. Très bavard depuis le fiasco du projet de Super Ligue européenne dont il est l'un des instigateurs, Florentino Pérez, le président du Real Madrid, a donné une interview au quotidien sportif madrilène As, parue ce samedi. lire aussi Tous nos articles sur la Super Ligue Il y assure que le projet est encore dans les tuyaux et qu'il est nécessaire, il dénonce une « manipulation » qui aurait occasionné la levée de bouclier, il pointe du doigt les « clubs-états » et leurs ressources sans limites qui déséquilibrent tout et critique, aussi, la nouvelle formule de la Ligue des champions, prévue pour 2024. « Les Girondins viennent de faire faillite. Soit nous agissons vite, soit beaucoup de clubs vont couler » « Cette année, avec la pandémie, les pertes iront entre 2 000 et 2 500 millions d'euros » pour les douze clubs de la Super Ligue, explique Perez, qui pense qu'il faut prendre des mesures urgemment : « Les Girondins viennent de faire faillite. Soit nous agissons vite, soit beaucoup de clubs vont couler ». La réforme de la C1, elle, ne plaît pas à Pérez : « Ni le format, que personne ne comprend, ni le timing, en 2024. Il faut trouver une solution plus tôt, ou nous allons ruiner tous les clubs. Seuls survivront les clubs qui appartiennent à des États, ou à des propriétaires multimillionnaires, et qui sont prêts à perdre des centaines de millions chaque saison. »