Foot - ESP - Real Madrid - Quand Florentino Pérez (Real Madrid) s'en prenait à Figo et Guti

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après les critiques envers Raul, Iker Casillas, José Mourinho et Cristiano Ronalo, de nouveaux enregistrements de Florentino Pérez ont fuité. Cette fois, le président du Real Madrid s'en prend à Luis Figo et Guti. Après qu'il avait qualifié Raul et Iker Casillas « d'escroqueries » et qu'il s'en était pris à Cristiano Ronaldo et José Mourinho, Florentino Pérez a de nouveau été mis en cause par les journalistes d'El Confidencial. Dans de nouvelles conversations dévoilées par le journal, le président du Real Madrid égratigne cette fois Luis Figo et Guti. « Figo est celui qui baise le vestiaire. Le meilleur a été Zidane, sans aucun doute. Figo a été un fils de p..., comme Raul. Les deux les plus mauvais ont été Figo et Raul », clame notamment le dirigeant. « Guti est un âne » Concernant Guti, « c'est un âne, il est comme une chèvre, il est le pire ennemi de lui-même, affirme Pérez. Il est bien utilisé par la Ser (une radio espagnole) qui voulait embaucher un crétin. C'est un crétin. Et la Cope (également une radio espagnole), c'est pareil, il les laissera en plan, il n'ira pas ». Au moment de son retour à la présidence du club en 2009, Pérez n'avait pas digéré de voir le contrat de Guti prolongé par son prédécesseur Ramon Calderon. Le milieu de terrain avait quitté le Real un an seulement après le retour de Pérez.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles