Foot - Espoirs - Le baromètre des Bleuets en Macédoine du Nord : l'inspiration de Kalulu, la discrétion de Diop

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'équipe de France Espoirs a arraché un court succès en Macédoine du Nord (1-0), ce mardi, grâce à l'appel inspiré de Pierre Kalulu. Brillant contre l'Arménie (7-0, jeudi), Sofiane Diop a lui été beaucoup plus discret cette fois. Elle a éprouvé de grandes difficultés à s'exprimer à Skopje, ce mardi, mais l'équipe de France Espoirs a réalisé l'essentiel en s'imposant contre la Macédoine du Nord (1-0). Rarement dangereux, les Bleuets ont été sauvés par Pierre Kalulu, en réussite sur son but, l'une des rares réelles satisfactions tricolores. Ils ont brillé Kalulu, l'homme décisif
La Macédoine du Nord lui réussit décidément bien. Déjà buteur au match aller (3-0), en septembre, le Milanais a le grand mérite d'avoir réussi à débloquer une rencontre bien mal embarquée, où les Bleuets ont eu toutes les peines du monde à construire leurs actions et à apporter du danger dans la surface adverse. Mais Kalulu a réalisé un appel inspiré dans la surface. Servi par Caqueret, il a marqué en deux temps, après avoir d'abord tenté un centre, contré, puis en finissant de près (75e). Sinon ? Le latéral droit a sans cesse proposé des solutions au porteur dans son couloir. Et a été propre sur ses quelques interventions défensives. Caqueret, l'éclaircie du milieu
Si les Français ont manqué de créativité, les rares tentatives dangereuses en première période sont venues de lui. Le Lyonnais est l'auteur du premier tir cadré de son équipe, assez tardif (25e), et encore de loin, s'est heurté au poteau (37e). C'est également lui qui a lancé Kalulu sur l'action du but (75e). Ils ont pioché Diop trop discret
Très en vue cinq jours plus tôt contre l'Arménie (7-0), le Monégasque, à nouveau placé en faux pied sur le côté gauche, n'a cette fois jamais semblé trouver le bon tempo. Quelques éclaircies toutefois en seconde période, notamment sur cette belle passe en profondeur dans la surface qui aurait pu se transformer en passe décisive si le tir écrasé d'Adli avait trompé le gardien macédonien (65e), ou sur ce service en retrait pour Cherki, qui n'a pas non plus décoché un tir suffisamment puissant pour marquer (67e). Camavinga neutre au milieu
Le Madrilène a perdu ses deux premiers ballons puis il a éprouvé des difficultés à imprimer son rythme habituel au milieu. Sans passer au travers, il n'a pas toujours semblé à l'aise, à l'image de son intervention en retard qui a lui a valu un avertissement (30e). Il n'a jamais réussi à casser les lignes macédoniennes par la passe ou balle au pied. L'état catastrophique de la pelouse ne favorisait pas un jeu rapide, mais il a quand même eu tendance à trop garder le ballon avant de servir ses coéquipiers.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles