Foot - Espoirs - Pourquoi Eduardo Camavinga (Rennes) n'a pas été sélectionné en équipe de France Espoirs

L'Equipe.fr
L’Equipe

Récemment naturalisé français, le Rennais Eduardo Camavinga n'a été appelé dans aucune des équipes auxquelles, à son âge, il pouvait prétendre. La faute à « un timing un peu juste », selon Sylvain Ripoll, le sélectionneur des Bleuets. Il aurait pu fêter ses 17 ans, dimanche, avec une première sélection en équipe de France. Tout juste naturalisé, Eduardo Camavinga, né en Angola et arrivé en Bretagne à l'âge de 2 ans, aurait pu être appelé aussi bien avec les moins de 19 ans, les moins de 20 ans qu'avec les Espoirs tricolores, tellement son talent et sa précocité le lui permettent, à en croire les plus grands spécialistes. Pourtant ni Jean-Luc Vannuchi, coach des U19, ni Bernard Diomède, celui des U20, ni Sylvain Ripoll, qui dirige l'antichambre des A, ne l'a retenu ce jeudi dans sa liste. La faute à « un timing des événements » trop tardif. « Je suis d'abord très heureux qu'il soit naturalisé, c'est une très bonne nouvelle pour le football français. C'est un joueur qu'on suit depuis un moment déjà, qui a un talent indéniable, a confié Ripoll, dans une vidéo publiée par la Fédération française (FFF), avant de s'expliquer sur son choix. Avec le staff, on construit la liste bien en amont, depuis plusieurs semaines. La nouvelle nous a été confirmée seulement hier (mercredi), à 24 heures de la liste. Les événements se sont précipités, le timing était un peu juste pour son intégration pour ce rassemblement. » Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France « Il aura des étapes à franchir. L'avenir semble radieux pour lui. » Le sélectionneur des Espoirs ayant en plus resserré son groupe de 22 à 21 joueurs pour la réception de la Géorgie et le déplacement en Suisse, les 15 et 19 novembre, en qualifications à l'Euro 2021, les circonstances n'ont pas penché en faveur du Rennais. Mais ce n'est que partie remise, à en croire Didier Deschamps, interrogé sur le sujet, plus tôt dans la journée. « Ça va vite pour lui. On parle d'un très jeune joueur qui arrive déjà à faire de très bonnes choses avec son club, avec pratiquement un statut de titulaire, même si je n'aime pas dire ça, a rappelé le sélectionneur des Bleus. Il est énormément utilisé par Julien Stéphan. Il aura des étapes à franchir. L'avenir semble radieux pour lui. Il est censé arriver à un moment ou à un autre avec nous. » Il devra donc attendre encore un peu, au moins jusqu'en 2020, pour porter le maillot bleu.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi