Foot - Espoirs - Sylvain Ripoll, sélectionneur des Espoirs, après la victoire en Serbie : « Un super rassemblement »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Satisfait par la victoire en Serbie (3-0, ce mardi) qui vient confirmer le succès contre l'Ukraine (5-0, vendredi dernier), le sélectionneur des Espoirs Sylvain Ripoll a beaucoup aimé la réaction de ses joueurs après la déception de septembre aux Féroé (1-1). Sylvain Ripoll (sélectionneur des Espoirs, après la victoire en Serbie) : « Cela peut ressembler au rassemblement idéal, sur le plan comptable déjà car on avait besoin de ces deux victoires et elles sont là. Le match de l'Ukraine (5-0) a été abouti, la première mi-temps ce soir a été intéressante quand même, dans des conditions très particulières. Ce n'est pas facile de s'en rendre compte mais j'étais très inquiet quand j'ai vu l'état de la pelouse, très spongieuse, et le contexte tristounet. On sait qu'il faut se forcer dans ces cas-là mais une qualification passe par des victoires dans des contextes comme celui-là. On a un peu souffert sur le plan des appuis mais on a su faire la différence en première période. C'est bien de repartir avec six points. Il était important de prendre ce virage dans le bon sens, c'est chose faite. C'était la meilleure façon de passer à autre chose. Au-delà des temps de jeu, les nouveaux ont amené beaucoup de fraîcheur, d'envie, et des qualités qui nous manquaient. L'état d'esprit était très bien, c'est un super rassemblement, au-delà du terrain. »
Rayan Cherki (attaquant des Espoirs, auteur d'un doublé contre l'Ukraine et d'un but ce mardi contre la Serbie) : « Je rentre, je mets des buts, j'en rêvais depuis un bon bout de temps. Je suis en pleine confiance, je vais travailler encore plus quand je vais rentrer à Lyon, j'espère que ça payera. Sur un plan collectif, on a fait deux bons matches, pleins, on ne pouvait pas rêver mieux. On avait à coeur d'être premiers du groupe en sortant du rassemblement, c'est fait. C'était un peu plus compliqué pour moi ce soir, je n'étais pas en très grande forme car j'avais pris un gros coup contre l'Ukraine, j'avais une petite douleur à la cuisse qui part au fur et à mesure. Mais j'avais à coeur de marquer et de continuer sur ma lancée. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles