Foot - Euro - ANG - « Tout finit dans les larmes » regrette la presse anglaise après la défaite des Three Lions en finale de l'Euro

·2 min de lecture

On pleure beaucoup à la une de la presse anglaise ce lundi après la défaite à domicile de la sélection des Three Lions en finale de l'Euro face à l'Italie dimanche soir à Wembley. Les photos du sélectionneur anglais Gareth Southgate consolant Bukayo Saka pour son tir au but raté en finale de l'Euro contre l'Italie, dimanche à Wembley (1-1, 2-3 aux t.a.b.) dominent les unes des journaux anglais, ce lundi. « La malédiction des penalties prive l'Angleterre de son rêve » La manchette de The Independent - « Larmes pour les héros » - ou celle du Daily Mail - « Tout finit dans les larmes » - résument le sentiment général. La presse trouve l'explication de la défaite dans « la malédiction des penalties », comme l'écrit par exemple le Times. D'autres, comme l'ancien international irlandais Roy Keane, estiment que Saka, « trop jeune » - 19 ans - n'aurait pas dû être désigné comme dernier tireur. Une chose est sûre et la presse anglaise s'en lamente : la sélection a une faible réussite lors des séances de tirs au but dans les tournois majeurs. L'Angleterre n'a en effet remporté que 22 % de ses séances de tirs au but (2 sur 9) lors des Coupes du monde et les Championnats d'Europe, le plus faible pourcentage parmi les sélections européennes ayant disputé au moins trois séances.

Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, le gratuit Metro écrit que « les Lions nous ont rendus fiers ». Certes, mais « cela va faire mal », pondère le Daily Telegraph, à propos de l'humeur du pays après cette séance fatidique pour les espoirs placés dans la sélection. lire aussi Une défaite « déchirante » pour Boris Johnson et le Prince William « Il y aura de la douleur dans la défaite » (The Guardian) « Si près », se lamente de son côté le Guardian qui estime lui aussi qu'« il y aura de la douleur dans la défaite ». Même si « au cours des quatre dernières semaines, [...] la jeune et sympathique équipe de Southgate a été un tonifiant au-delà du football dans une époque de faible leadership par ailleurs. »

Le « Sun » donne déjà rendez-vous à la Coupe du monde De son côté le Sun, toujours prompt à encenser l'équipe nationale, titre en une « Fier des Lions », encore avec une photo de Southgate consolant le jeune Saka. « L'Angleterre a encore perdu aux pénos, mais n'oubliez pas les gars, la Coupe du monde est dans une année seulement », poursuit le tabloïd, résolument optimiste malgré tout.