Foot - Euro - BEL - Thomas Meunier (Belgique) soutient la diversité

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le défenseur belge Thomas Meunier a fustigé l'attitude des instances, qui n'ont pas voulu que l'Allianz Arena se pare de couleurs arc-en-ciel ce mercredi lors d'Allemagne-Hongrie. À l'initiative de la Fédération belge, un drapeau arc-en-ciel flotte depuis mardi à l'entrée du camp de base des Diables Rouges. Ce mercredi midi, Thomas Meunier a participé au point presse avec, devant lui, sur la table derrière laquelle il était assis, un brassard d'une joueuse internationale belge signé et revêtu des mêmes couleurs. L'ancien défenseur du PSG a pris fait et cause pour la diversité et fustigé, sans jamais la nommer, l'UEFA. lire aussi Le drapeau arc-en-ciel, une présence encore timide dans le foot « On est au 21e siècle, a expliqué le joueur de Dortmund. Les idées du Moyen-Âge ont fait leur temps. C'est le moment d'accepter les gens comme ils sont. Ce qui se passe en ce moment est regrettable. Les personnes décisionnairesont des oeillères. Il ne suffit pas de mettre une pancarte dans les stades « Non au racisme ». Il faut agir plus que ça. Beaucoup ont peur de se mouiller. Pourtant, en prenant des décisions fortes, on pourra faire la différence et faire changer les choses. Tout le monde a le droit d'avoir des envies. Ne pas respecter ça, c'est aller à l'encontre des libertés et de la démocratie. » « Ce serait courageux qu'un joueur de foot professionnel le fasse. Mais je le lui déconseille » Le piston droit de la Belgique est allé plus loin dans son raisonnement. Toutefois, certains de ses propos entrent en contradiction avec l'idée de briser les tabous. Notamment concernant l'homosexualité dans le sport, et la capacité de sportifs à faire leur coming out comme certains l'ont fait dans le sport américain et en particulier le foot US. « On le voit (surtout) dans l'après carrière, a poursuivi Meunier. Mais les mentalités ne sont pas prêtes. Ce serait courageux qu'un joueur de foot professionnel le fasse. Mais je le lui déconseille. Les gens sont parfois stupides. En foot, certains refuseraient de côtoyer un coéquipier sous prétexte qu'il est homo. Ce serait neuf et cela effraierait pas mal de personnes. Je n'ai jamais fréquenté (dans sa carrière de joueur pro) quelqu'un qui s'assume pleinement homo. Mais personne ne le fera. C'est mieux pour le bien-être de la personne en question. » L'entraînement des Diables Rouges de ce mercredi lire aussi Meunier : « Gagner cet Euro aurait plus de valeur que de gagner la Coupe du monde »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles