Foot - Euro - BEL - Vermaelen (Belgique) : « On peut continuer à gagner sans Kompany »

·2 min de lecture

Thomas Vermaelen, cadre de la Belgique, réitère les ambitions de victoire de sa sélection à l'Euro, même depuis la retraite internationale de l'ancien défenseur des Citizens. Personne ne sait si, à 35 ans, le corps de Thomas Vermaelen, dont la carrière a été jalonnée par les blessures, tiendra tout au long de l'Euro. Mais le gaucher aux 80 sélections a prouvé dimanche en deuxième période face à la Croatie (1-0) que son niveau d'engagement était toujours le même, que sa justesse, son implication et son placement, à la gauche de Jason Denayer dans la défense à trois à plat, voire dans l'axe en solution de remplacement, seraient très utiles. La Belgique pourra compter sur le joueur du Vissel Kobe (JAP) qui a disputé 57 % des matches avec son club nippon et a désormais récupéré du décalage horaire. « Si je n'étais plus au niveau, je ne pense pas que le coach m'aurait retenu » « Les gens jugent, tirent des conclusions sur ma vitesse sans pour autant savoir ce dont je suis encore capable, regrette l'ancien joueur de Barcelone ou d'Arsenal. Il convient de rester objectif. J'ai pris de l'âge mais j'ai gardé le même style de jeu, agressif dans le bon sens du terme. Il faut toujours avoir confiance en soi. Ces dernières semaines, je me suis préparé à 100 % avec pour objectif de disputer cet Euro. J'ai eu la chance de jouer avec mon club (cinq fois 90 minutes sur les six derniers matches depuis le 1er mai après un mois d'absence). J'ai été poussé dans mes retranchements. Si je n'étais plus au niveau, je ne pense pas que le coach m'aurait retenu. Ces 45 minutes face à la Croatie sont importantes pour la confiance et pour le rythme. » lire aussi De Bruyne a rejoint la sélection belge Une défense très expérimentée En pleine possession de ses moyens, le choix de Vermaelen contribue à améliorer les sorties de balle au coeur d'une défense où l'expérience est l'atout principal en compagnie des « vieux grognards » que sont Jan Vertonghen, 34 ans, 127 sélections, et Toby Alderweireld, 32 ans, 109 sélections. C'est aussi une assurance dans le domaine aérien où le timing est également le point fort du défenseur dans un secteur qui assume depuis un an la retraite internationale de Vincent Kompany, devenu entraîneur d'Anderlecht (BEL) à plein temps mi-août 2020. « Les joueurs sont devenus meilleurs en club. Ils ont gagné en sélection et ont l'habitude d'y jouer ensemble. On est devenus une équipe plus solide » « Tout le monde connaît son rôle au sein de la sélection, rappelle Vermaelen. Ce n'était pas seulement un excellent joueur mais un leader. On est désolé qu'il ne soit plus avec nous. Mais on peut continuer à gagner sans lui, miser sur ceux qui sont encore là. Je crois plus à cette force collective qu'au talent individuel dans ce domaine. Peu importe qui joue. Par rapport à 2018 (3e à la Coupe du monde), on a désormais plus d'expérience. Les joueurs sont devenus meilleurs en club. Ils ont gagné en sélection et ont l'habitude d'y jouer ensemble. On est devenus une équipe plus solide qui a intégré depuis la Coupe du monde au Brésil (2014) différentes manières de défendre selon que nous ayons ou pas le ballon. Cela aide à garder son calme. C'est clair pour tout le monde car nous sommes flexibles. Nous nous adaptons quelle que soit la composition de la défense. Il est très dur de prédire ce qui va se passer lors de ce Championnat d'Europe. Il y a beaucoup de bonnes équipes et de prétendants. Mais c'est l'une des raisons qui me font croire que nous pouvons atteindre notre objectif de remporter cet Euro. » lire aussi Le calendrier de la Belgique à l'Euro

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles