Foot - Euro - Bleus - Didier Deschamps avant le match amical des Bleus contre le pays de Galles : « Un temps de jeu réparti »

·3 min de lecture

À la veille du premier match de préparation des Bleus, Didier Deschamps entend profiter de ce rendez-vous face aux Gallois pour offrir du temps de jeu à un maximum de joueurs. « Vous avez récupéré les finalistes des Coupes européennes. Dans quel état sont-ils ?
Heureux. Un peu fatigués, mais voilà, le groupe est au complet depuis ce midi. Les trois joueurs de Chelsea (Giroud, Kanté et Zouma) auront un travail adapté et ne seront pas concernés par le match de demain (mercredi contre le pays de Galles). « La force collective sera toujours plus forte que la force individuelle » Qu'attendez-vous du trio offensif Benzema-Griezmann-Mbappé ?
Il y aura une animation offensive en début de match, peut-être une autre en cours. Il y a des positionnements, de la complémentarité. La qualité, ils l'ont. Cela dépendra de notre milieu de terrain aussi. Je ne peux les dissocier du reste de l'équipe (...) Je n'ai que deux matches amicaux. J'ai six changements donc il y aura du temps de jeu réparti. Ma priorité est de préparer l'équipe par rapport au 15 juin. Au bout d'une semaine, avez-vous le sentiment d'avoir bien résisté à la polarisation médiatique autour de Benzema ?
Résister ? Cela veut dire qu'il y aurait une force qui pousse... Je le redis, pour nous, c'est un non-événement. Karim met beaucoup d'envie, lui comme les autres. Sincèrement, il n'y a pas de focus ou quoi que ce soit. Quand j'ai besoin de lui parler, je lui parle. Il est plein d'envie. Mais la force collective sera toujours plus forte que la force individuelle. lire aussi La France, la meilleure équipe du monde ? Quel regard portez-vous sur l'élimination des Espoirs de leur Euro, ce lundi, par les Pays-Bas (1-2) ?
Je n'ai pas vu la première période mais toute la seconde où l'équipe de France a été très dominatrice. Après, je vais rester factuel : le résultat amène à une certaine analyse. À quoi ça tient ? Un but à la 92e. Cela s'est joué à peu. De là à remettre en cause tout ce que la France fait de bien et que tous les autres pays nous envient... Oui, c'est une déception parce qu'il y avait le potentiel pour continuer. Même si je n'oublie pas qu'il y a eu quelques impondérables sur des joueurs que Sylvain (Ripoll) voulait prendre et qu'il n'a pas pu prendre. L'équipe de France aurait mérité de se qualifier mais ce n'est pas le cas. Que pensez-vous de la centième comme capitaine d'Hugo Lloris ?
Hugo est un joueur de haut niveau, un grand professionnel. Il n'est pas très expansif mais quand il a quelque chose à dire, il le dit. C'est un bon exemple à suivre. Les années passent mais il fait tout pour se maintenir. Il n'a pas de limites à s'imposer. Les records sont faits pour être battus. Le sien, quand même, ce sera difficile. Le talent individuel peut-il compenser les automatismes ?
Non, non. Cela demande tu temps, comme partout. Quand il y a des joueurs intelligents, ça favorise l'accélération. Mais je suis convaincu que le talent et la qualité ne suffisent pas à faire gagner des matches. » lire aussi Vers un trio magique Benzema-Griezmann-Mbappé face aux Gallois