Foot - Euro - Bleus - La Fifpro, le syndicat mondial des joueurs, déplore le maintien en jeu de Pavard lors de France-Allemagne

·1 min de lecture

La Fifpro estime que le latéral des Bleus Benjamin Pavard, touché au visage à l'heure de jeu mardi soir à Munich, aurait dû être remplacé. Le syndicat mondial des joueurs de football (Fifpro) a déploré mercredi que Benjamin Pavard n'ait pas été remplacé après avoir été percuté par l'Allemand Robin Gosens en plein visage mardi lors de France-Allemagne (1-0). « La Fifpro est en contact avec l'UEFA pour savoir pourquoi la Charte des commotions cérébrales n'a pas été appliquée, et donc Benjamin Pavard sorti du terrain », a tweeté le syndicat.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon nos informations, l'UEFA elle-même a demandé des éclaircissements au staff des Bleus sur cet épisode. À l'heure de jeu, alors que l'Allemagne poussait pour égaliser, Gosens était arrivé lancé dans la surface française et sa cuisse avait percuté le visage de Pavard. Le joueur du Bayern Munich s'était effondré sous la violence du choc, sa tête subissant un deuxième impact en heurtant le sol. Il avait néanmoins pu se relever et, après une évaluation de quelques minutes, avait repris la partie. lire aussi Pavard : « J'étais un peu K.-O. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles