Foot - Euro - Les cinq curiosités statistiques de l'Euro 2021

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'Euro s'est achevé ce dimanche sur le sacre de l'Italie, et l'heure est désormais au bilan. Avec quelques données surprenantes. Dani Olmo, serial tireur mais pas tueur Dani Olmo, qui a disputé 379 minutes dans l'Euro, est le joueur qui a tenté le plus de frappes dans le tournoi (21, 7 tirs cadrés, 7 tirs hors cadre, 7 tirs bloqués), deux de plus que l'Italien Lorenzo Insigne. Mais toute la bonne volonté et le talent du joueur du RB Leipzig ne lui ont pas permis de marquer (7 tirs cadrés mais arrêtés, 7 tirs hors cadre, 7 tirs contrés). Seuls Deco en 2004 (24) et Fernando Hierro en 1996 (23) ont plus tiré sans marquer lors d'une édition de l'Euro avant Olmo.

Jordan Pickford, sans faire de bruit Gianluigi Donnarumma lui a volé toute la vedette en finale, en sortant deux tirs au but pour offrir le sacre à l'Italie, avant d'être élu meilleur joueur du tournoi. Mais statistiquement, c'est bien Jordan Pickford qui a été le gardien le plus efficace de l'Euro 2020. Il a repoussé 88,9 % des tirs qu'il a subis (16 sur 18), le meilleur taux de la compétition, devant Lukas Hradecky (Finlande, 15 sur 18) et Thibaut Courtois (Belgique, 12 sur 15). Seuls Yann Sommer (Suisse, 21), Ugurcan Çakir (Turquie, 18), Danny Ward (Pays de Galles, 17) et Kasper Schmeichel (Danemark, 17) ont effectué un nombre d'arrêts supérieur au sien. lire aussi Donnarumma renversant Il a par ailleurs établi deux records en sélection anglaise : cinq matches consécutifs en compétition officielle sans prendre de but et 725 minutes d'invincibilité. Dziouba, forte tête Si la Russie, dernière de sa poule, n'a disputé que trois matches pendant cet Euro, cela a suffi à son avant-centre et capitaine Artem Dziouba pour dominer un classement : celui des airs. Le joueur du Zénith Saint-Pétersbourg (32 ans ; 1,96 m.) a remporté 25 duels aériens en l'espace de 264 minutes. Un total colossal puisque les suivants sont les Anglais Harry Kane et Harry Maguire (21), qui sont, eux, allés jusqu'en finale.

Laporte, le progressiste Naturalisé espagnol en mai, Aymeric Laporte a vécu une intégration express avec la Roja. Et le Citizen a pris les commandes de la défense centrale avec brio. C'est lui qui a tenté (690) et réussi (644) le plus de passes dans le tournoi - soit jusqu'en demies pour lui -, plus que tout autre joueur sur une même édition depuis 1980, et c'est aussi lui, de très loin, qui a parcouru le plus de mètres en avançant avec le ballon dans les pieds (1 822, contre 1 115 pour son compère Pau Torres). De quoi donner des regrets à Didier Deschamps ?

L'Angleterre, Royaume (quasi) impénétrable Neuf minutes : c'est le temps - infime - durant lequel l'Angleterre a été menée tout au long de la compétition. C'était contre le Danemark, en demies (ouverture du score de Daamsgard à la 30e et égalisation contre-son-camp de Kjaer à la 39e). Cela représente 1 % du temps de jeu des Three Lions (le plus petit taux parmi les participants), qui ont gardé leur cage inviolée jusqu'au dernier carré (deux buts encaissés en tout). En guise de comparaison, les Italiens ont été menés 8 % de leur temps (19 % pour les Bleus).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Le titre de champion d'Europe de l'Italie au révélateur des statistiques

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles