Foot - Euro - Coronavirus - Covid-19 : les supporters danois, italiens et espagnols impactés par les nouvelles règles en vigueur en Angleterre

·2 min de lecture

Un confinement de dix jours, réductible à cinq en présence d'un test PCR négatif, est imposé aux touristes étrangers. Les supporters danois, italiens et espagnols vont être impactés lors des demi-finales. De l'autre côté de La Manche, le variant Delta du Covid-19 ne cesse de croître au sein de la population. Le gouvernement britannique a durci ses conditions d'entrée sur son territoire avec un confinement de dix jours, réductible à cinq en présence d'un test PCR négatif, pour les touristes étrangers. Les supporters danois, italiens et espagnols pas encore présents sur place ne pourront donc pas, à moins d'une autorisation spéciale, assister à la rencontre de leur sélection, Les joueurs de Gareth Southgate pourraient donc bien bénéficier d'un soutien très appuyé pour la fin de la compétition. lire aussi Le variant Delta plane au-dessus de l'Euro « C'est très injuste », selon Roberto Mancini Priver les supporters d'Italie et d'Espagne de venir à Londres pour la demi-finale de l'Euro est « très injuste », a du coup déploré le sélectionneur italien Roberto Mancini lundi, à la veille de la rencontre jouée sous haute vigilance sanitaire. « C'est très injuste, si je veux être parfaitement honnête. Nous préférons jouer devant du public plutôt que devant un petit nombre de personnes, c'est l'essence du football et du sport, mais c'est très injuste qu'on n'ait pas la moitié du stade remplie de fans italiens et l'autre de fans espagnols », a affirmé le technicien âgé de 56 ans, en visio-conférence de presse depuis le mythique stade de Wembley, hôte des demi-finales et de la finale. lire aussi Le programme des demi-finales L'enceinte sera pourtant remplie de 60 000 spectateurs mardi pour Italie-Espagne (21 heures), puis mercredi pour Angleterre-Danemark (21 heures), les deux affiches des demi-finales. Mais il sera quasiment impossible pour tout fan vivant en Italie, en Espagne ou au Danemark de se rendre à la rencontre, malgré un quota de places alloué aux supporters des nations qualifiées. Les Fédérations espagnole et italienne ont toutes deux rappelé les règles en vigueur dans divers communiqués ces derniers jours, exhortant leurs ressortissants vivant au Royaume-Uni et en Irlande, non-soumis à ces restrictions, à se rendre au stade. Quelque 6 400 billets ont ainsi été mis en vente à l'attention des supporters italiens résidant dans cette zone, selon la fédération italienne. Via une campagne intitulée « We need you » (« Nous avons besoin de vous »), la Fédération espagnole a elle aussi tenté de mobiliser sa diaspora.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles