Foot - Euro - DAN - Kasper Hjulmand, sélectionneur du Danemark : « Christian est toujours avec nous »

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Tombeur du pays de Galles (4-0), ce samedi, le Danemark disputera les quarts de finale de l'Euro. Selon Kasper Hjulmand, le soutien reçu après le malaise cardiaque de Christian Eriksen a « donné des ailes » à son équipe. Kasper Hjulmand (sélectionneur du Danemark), après la victoire contre le pays de Galles (4-0) en huitièmes de finale de l'Euro : « Tout n'a pas été parfait dans ce match mais on s'est améliorés au fil de la rencontre. On a été capables de bien se déplacer, de bien s'adapter. Les garçons sont de vrais combattants et je suis fier d'eux. Christian (Eriksen, victime d'un malaise cardiaque lors du premier match) est toujours avec nous, j'aurais adoré qu'il soit là car ce stade était sa première maison après avoir quitté le Danemark à 16 ans (il a joué à l'Ajax Amsterdam de 2009 à 2013). Il faut continuer à utiliser cette énergie, cette force qui nous porte pour le prochain match. lire aussi Les tops-flops de pays de Galles-Danemark : Kasper Dolberg à point nommé On s'est préparés depuis longtemps, et le fait de bien jouer en préparation nous a donné confiance. On croit en notre équipe. Quand Christian (Eriksen) s'est effondré, tout a changé pour moi. On s'est retrouvés dans une situation totalement différente. Je suis très reconnaissant de tout le soutien qu'on a reçu car c'est ce dont on avait besoin après cet incident. On avait besoin d'amour et ça nous a donné des ailes. On croit en nos qualités, en l'équipe, mais il ne faut pas penser à la victoire finale, on aura déjà un match très difficile samedi prochain en quarts de finale (contre les Pays-Bas ou la République tchèque). Je ne peux pas promettre qu'on va gagner l'Euro. La seule promesse que je peux faire, c'est qu'on va se battre jusqu'au bout. » Kasper Dolberg « Personne n'aime être sur le banc » Kasper Dolberg (attaquant du Danemark), auteur d'un doublé : « Évidemment je suis très heureux, c'est quelque chose que j'attendais beaucoup, surtout quand j'étais sur le banc. Personne n'aime être sur le banc, et j'en avais parlé avec Kasper (Hjulmand, le sélectionneur). Je suis content d'avoir contribué à la victoire de l'équipe. Quand on était sur le chemin du stade, je sentais que ce match serait spécial pour moi aujourd'hui et ça l'a été. Je ne sais pas si on s'attendait à atteindre les quarts de finale de l'Euro, on en rêvait, et c'est un grand plaisir d'y être et de faire partie de cette équipe. » lire aussi Toute l'actu de l'Euro

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles