Foot - Euro - Il y avait deux ballons sur le terrain au moment de la faute sur Sterling (Angleterre), mais...

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

S'il y avait bien un deuxième ballon sur le terrain au moment du penalty obtenu par Raheem Sterling mercredi, contre le Danemark (2-1 a.p.), celui-ci n'a pas interféré avec le jeu. Ce qui explique que l'arbitre n'y ait rien vu à redire. Si le penalty accordé à Raheem Sterling à la 103e minute de la demi-finale de l'Euro entre l'Angleterre et le Danemark a tant fait débat, c'est aussi parce que deux ballons se trouvaient sur la pelouse de Wembley. Or, selon le paragraphe des Lois du jeu relatif aux « interférences extérieures » (loi 5), l'arbitre doit « interrompre le jeu (et le faire reprendre par une balle à terre) uniquement s'il y a eu interférence avec le jeu » (sauf « si le ballon se dirige vers le but », ce qui n'était pas le cas). Il est même spécifié que « si l'interférence n'empêche pas le joueur qui défend de jouer le ballon, le but est accordé si le ballon franchit la ligne de but (même s'il y a eu contact avec le ballon) ». Aussi, l'arbitre doit « laisser le jeu se poursuivre s'il n'y a pas interférence avec le jeu et s'assurer que l'élément supplémentaire est retiré le plus vite possible ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles